Le Direct
Radio

Le M23 nargue la force régionale

Les terroristes du M23 ont attaqué les positions de l’armée congolaise à Bwiza, a-t-on appris de sources concordantes. Un message clair envoyé à la force regionale que ce groupe terroriste n’est pas prêt à abdiquer. Avec le soutien du Rwanda, le mouvement rebelle poursuit sa logique belliciste.

Les terroristes du M23 maltraitent la population dans les zones qu’ils contrôlent @Photo Droits tiers

publié le 1 janvier 2023 à 18:29:47

Des affrontements ont opposé vendredi l’armée congolaise, appuyée par des groupes d’autodéfense, aux rebelles du M23 au nord de Goma, dans l’est de la République démocratique du Congo, selon des sources locales. Les combats se sont concentrés à Bwiza, localité du territoire de Rutshuru où est située la dernière position de l’armée congolaise dans la zone, selon des habitants joints par téléphone.

“Depuis 5H00, il y a des violents combats à Bwiza et Chumba” et des “détonations d’armes” étaient entendus, poussant la population à fuir vers Kitshanga, a déclaré à l’AFP Célestin Bahinyehu, président de la société civile de Bishusha, territoire de Rutshuru. La ville de Rutshuru est située à environ 70 km au nord de Goma.

Une source militaire congolaise a confirmé à l’AFP ces combats, accusant les rebelles du M23 d’avoir “attaqué” leur position à Bwiza. Pour se moquer des signataires des Accords de Luanda et de Nairobi, la rébellion pro-rwandaise a démenti, via son porte-parole militaire Willy Ngoma, affirmant au contraire qu’elle avait repoussé une attaque de l’armée congolaise.

Dans cette zone, proche des frontières ougandaise et rwandaise, une coalition de milices d’autodéfenses congolaises s’affrontent depuis des jours aux rebelles du M23 afin d’empêcher ces derniers de se diriger vers Goma, ville de plus d’un million d’habitants et capitale de la province du Nord-Kivu.

Rébellion tutsi vaincue en 2013, le M23 a conquis au cours des derniers mois de vastes pans du territoire du Nord-Kivu, province congolaise frontalière du Rwanda, progressant jusqu’à quelques dizaines de kilomètres de Goma.

Cette offensive a ravivé les tensions historiques entre la RDC et le Rwanda, accusé de soutenir et de combattre à côté de M23. Ce que Kigali dément. Des initiatives diplomatiques ont été lancées pour tenter de résoudre la crise de l’est de la RDC, en proie à des violences depuis près de 30 ans, en raison de la présence des dizaines de groupes armés nationaux et étrangers. Et une force régionale est-africaine, dirigée par le Kenya, est en cours de déploiement.

Nos tags

Visite papale
Enrôlement
Élection
Ceni
GUERRE
Agression
Politique

Un cahier des charges reprenant les cas des violations de la Loi sur la sous-traitance, énumérés par la Fédération nationale des jeunes entrepreneurs du Congo (FNJEC), le club des sous-traitants et la Chambre des mines, a été déposé auprès de l’Autorité de régulation de la sous-traitance dans le secteur privé (ARSP).


Drame

Les organisations humanitaires nationales et internationales sont fortement préoccupées par la flambée des violences dans la province du Nord-Kivu. Des populations terrorisées manquent de tout dans les agglomérations de Kishishe et Kitshanga occupées par les terroristes du M23.

Appel d'offres

Maintenance des splits des sites d’Equity BCDC de l’Est, du Nord et du Centre


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.