Le Direct
Radio

La Miba réagit aux accusations de malversations financières

La société minière de Bakwanga (MIBA) a fixé l’opinion sur les accusations de malversations financières dont elle fait l’objet de la part de la Confédération syndicale du Congo (CSC).

Par Martin Tshimanga

les agents Miba remercie le chef de l’État pour la concrétisation de la relance de la géante minière de bakwanga @Photo Droit tiers.

publié le 13 janvier 2023 à 12:26:00

Mardi 10 janvier devant la presse, le chargé de communication du géant minier de Bakwanga, Freddy Kabuya, a balayé toutes les charges accablant sa société. Le cadre de l’entreprise minière parle des accusations infondées et mensongères.

À ce jour, la Miba est une société devenue beaucoup plus politique que socioéconomique. Au lieu que cette firme joue son rôle de poumon économique de la province du Kasaï oriental, certains individus veulent, pour des intérêts égoïstes, la rendre mais la maintenir comme une vache laitière acquise à leur cause, a fait observer Freddy Kabuya.

Il a souligné que ce plan machiavélique se concrétise à travers des fausses accusations proférées par une organisation contre le comité de gestion de la MIBA piloté par Paulin Lukusa Mudiayi.

Pour lui, la gestion de Paulin Lukusa mérite d’être saluée au regard des efforts fournis pour ramener le salaire des agents à la hauteur normale. “Cette équipe dirigeante de la Miba a pu gérer de manière efficace et efficiente l’acompte obtenu par la société, cela en payant de manière régulière les agents, en rétablissant la paix sociale et en achetant quelques engins de production, cela dans le plan et la vision du président de la République, Félix Tsjisekedi”, a- t-il souligné.

Kabuya, le chargé de la communication de la Miba, rappelé que depuis son accession au pouvoir, le chef de l’État qui a fait le déplacement pour la troisième fois de la ville de Mbuji-Mayi, s’est rendu compte de la concrétisation du plan de relance, initié par le COPIREP de concert avec les techniciens de la Miba. Ce plan, poursuit-il, sera soumis au président de la République pour des dispositions utiles et au gouvernement pour sa mise en œuvre.

Pour l’instant, le doute persiste encore auprès des agents qui se sont exprimés à Ouragan.cd, quant à la concrétisation de la promesse du gouvernement congolais de relancer la Miba avec un montant estimé à 453 millions des dollars. Ces derniers voient dans le chef du ministre des Finances, Nicolas Kazadi, le refus d’accorder la confiance à l’équipe Lukusa.

Il sied de rappelé que, la Confédération syndicale du Congo (CSC) avait accusé le comité de gestion de la Miba de malversations financières. Ces allégations ont été rejetées par le camp de Pauline Lukusa qui a qualifié le secrétaire général de la CSC, Basile Kamanga, de semeur des troubles.

Nos tags

Élection
Ceni
Politique
GUERRE
Agression
Culture
Économie

La cheffe de la Monusco a prévenu mardi le Conseil de sécurité de l’ONU sur le risque d’une extension du conflit à l’échelle régionale si les efforts diplomatiques en cours visant à apaiser les tensions et à trouver des solutions politiques durables aux problèmes qui opposent la RDC et le Rwanda, échouent.


Sécurité

Le chef de l’épiscopat congolais, Mgr Marcel Utembi a suggéré l’introduction d’une prière spéciale pour la paix à la fin de chaque messe à partir du deuxième dimanche de carême. L’initiative vise à mobiliser les fidèles dans une démarche de prière et de réflexion au regard de la situation qui prévaut dans l’est du pays.

Taux de change

DeviseCDF
1 Dollar Usa2657 CDF
1 Euro2 862,83 CDF
1 Yuan369,13 CDF
1 FCFA4,36 CDF

Appel d'offres

Réalisation deux Forages dans la province de Kwango près de la ville de Kenge


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.