Le Direct
Radio

Kinshasa : la Fecoci dévoile ses ambitions

La Fédération congolaise de cinéma (FECOCI) a été présentée à Kinshasa. À en croire l’équipe dirigeante, la nouvelle organisation des cinéastes est une mutation de la fédération des cinéastes du Nord-Kivu recentrée dans la capitale en raison de l’élargissement de son champ d’action.

Les cadres et membres de la Fecoci après la cérémonie de présentation à Kalamu @Photo Droits tiers.

publié le 18 janvier 2023 à 06:43:00

La cérémonie s’est déroulée, samedi 14 janvier, à Kinshasa. La fédération congolaise de cinéma ( FECOCI) a cessé d’être une simple organisation régionale. L’ASBL affiche dorénavant son ambition d’élargir son assise nationale.

La fédération a 5 ans d’existence. Elle avait débuté comme fédération des cinéastes du Nord-Kivu. Ensuite, l’idée est venue d’élargir nos activités sur l’ensemble du Congo. Nous sommes aujourd’hui présents dans 17 provinces. On a été obligé de changer de nom pour que tout le monde se retrouve, a fait savoir Richard Uyer Thumito, le président de cette ASBL.

Il a poursuivi que leur vision est de fédérer tous les cinéastes congolais dans une plateforme. “Aujourd’hui, on y est parvenu après des d’années d’efforts. De petit noyau qu’on était jusqu’à atteindre l’étendue de la République. Notre mission, c’est d’encadrer, d’accompagner et promouvoir le cinéma sous toutes ses formes. Nous voulons que le Congo soit un pays de référence, un pays qui peut être sollicité pour d’autres tournages par des collègues des pays étrangers. Bref, faire de la RDC, une plaque tournante du cinéma africain”.

La Fecoci envisage de redorer l’image du pays à travers différents projets cinématographiques de mars 2023 à 2025. “Parmi les projets, nous envisageons d’informer et de former nos membres, d’accompagner les grandes activités de cinéma qui sont d’abord les festivals parce que nous avons 19 à 20 festivals que les autres viennent de découvrir aujourd’hui. Nous allons réaliser 200 films d’ici 2 ans, c’est-à-dire, 150 films documentaires et 50 de fiction ainsi que de longs métrages. Et les 150 films, c’est une façon de promouvoir notre pays, donc 145 films de court métrage sur les 145 territoires et 5 autres documentaires seront pour montrer ce qui est bien au Congo”, a déclaré M. Thumito.

La FECOCI préconise de séduire par son travail. “C’est difficile de prétendre avoir une industrie du cinéma alors qu’on n’a même pas de produit. On n’a jamais convaincu nos autorités. Même pas un film digne de ce nom. Dans le sport, ils ont déjà convaincu. Ils sont dans le CHAN et consorts. Nous aussi, voulons produire d’abord. C’est là que nous allons imposer à notre pays que voilà, on a déjà des films”.

Nos tags

Élection
Ceni
Politique
GUERRE
Agression
Culture
Économie

La cheffe de la Monusco a prévenu mardi le Conseil de sécurité de l’ONU sur le risque d’une extension du conflit à l’échelle régionale si les efforts diplomatiques en cours visant à apaiser les tensions et à trouver des solutions politiques durables aux problèmes qui opposent la RDC et le Rwanda, échouent.


Sécurité

Le chef de l’épiscopat congolais, Mgr Marcel Utembi a suggéré l’introduction d’une prière spéciale pour la paix à la fin de chaque messe à partir du deuxième dimanche de carême. L’initiative vise à mobiliser les fidèles dans une démarche de prière et de réflexion au regard de la situation qui prévaut dans l’est du pays.

Taux de change

DeviseCDF
1 Dollar Usa2657 CDF
1 Euro2 862,83 CDF
1 Yuan369,13 CDF
1 FCFA4,36 CDF

Appel d'offres

Réalisation deux Forages dans la province de Kwango près de la ville de Kenge


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.