Le Direct
Radio

Kinshasa : la Fecoci dévoile ses ambitions

La Fédération congolaise de cinéma (FECOCI) a été présentée à Kinshasa. À en croire l’équipe dirigeante, la nouvelle organisation des cinéastes est une mutation de la fédération des cinéastes du Nord-Kivu recentrée dans la capitale en raison de l’élargissement de son champ d’action.

Par Jimmy Sita

Les cadres et membres de la Fecoci après la cérémonie de présentation à Kalamu @Photo Droits tiers

publié le 18 janvier 2023 à 06:43:00

La cérémonie s’est déroulée, samedi 14 janvier, à Kinshasa. La fédération congolaise de cinéma ( FECOCI) a cessé d’être une simple organisation régionale. L’ASBL affiche dorénavant son ambition d’élargir son assise nationale.

La fédération a 5 ans d’existence. Elle avait débuté comme fédération des cinéastes du Nord-Kivu. Ensuite, l’idée est venue d’élargir nos activités sur l’ensemble du Congo. Nous sommes aujourd’hui présents dans 17 provinces. On a été obligé de changer de nom pour que tout le monde se retrouve, a fait savoir Richard Uyer Thumito, le président de cette ASBL.

Il a poursuivi que leur vision est de fédérer tous les cinéastes congolais dans une plateforme. “Aujourd’hui, on y est parvenu après des d’années d’efforts. De petit noyau qu’on était jusqu’à atteindre l’étendue de la République. Notre mission, c’est d’encadrer, d’accompagner et promouvoir le cinéma sous toutes ses formes. Nous voulons que le Congo soit un pays de référence, un pays qui peut être sollicité pour d’autres tournages par des collègues des pays étrangers. Bref, faire de la RDC, une plaque tournante du cinéma africain”.

La Fecoci envisage de redorer l’image du pays à travers différents projets cinématographiques de mars 2023 à 2025. “Parmi les projets, nous envisageons d’informer et de former nos membres, d’accompagner les grandes activités de cinéma qui sont d’abord les festivals parce que nous avons 19 à 20 festivals que les autres viennent de découvrir aujourd’hui. Nous allons réaliser 200 films d’ici 2 ans, c’est-à-dire, 150 films documentaires et 50 de fiction ainsi que de longs métrages. Et les 150 films, c’est une façon de promouvoir notre pays, donc 145 films de court métrage sur les 145 territoires et 5 autres documentaires seront pour montrer ce qui est bien au Congo”, a déclaré M. Thumito.

La FECOCI préconise de séduire par son travail. “C’est difficile de prétendre avoir une industrie du cinéma alors qu’on n’a même pas de produit. On n’a jamais convaincu nos autorités. Même pas un film digne de ce nom. Dans le sport, ils ont déjà convaincu. Ils sont dans le CHAN et consorts. Nous aussi, voulons produire d’abord. C’est là que nous allons imposer à notre pays que voilà, on a déjà des films”.

Nos tags

Visite papale
Enrôlement
Élection
Ceni
GUERRE
Agression
Politique

Au pied du volcan Nyiragongo, à une dizaine de kilomètres de Goma au Nord-Kivu, les travaux d’aménagement du site où devait se tenir la messe papale s’étaient arrêtés depuis fin juin. Du chantier ouvert il y a 7 mois, il ne reste que la charpente de la tribune et quelques traçages de la vaste étendue qui était déjà compartimentée en zones.


Appel d'offres

Maintenance des splits des sites d’Equity BCDC de l’Est, du Nord et du Centre


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.