Le Direct
Radio

Humiliés par le Sénégal, Léopards A’ quittent le CHAN la queue entre les pattes

Quelle ignominie ! Les Léopards locaux sont éliminés du CHAN 2022, après avoir été humiliés par les Lions de la Teranga A’ (0-3), dimanche 22 janvier 2023, au stade du 19 mai 1956 d’Annaba en Algérie. Avec deux points en trois rencontres, les Congolais terminent la compétition à la dernière place du groupe B.

Par Dan Kalala Kalambay

Les Lions de la Teranga A’ du Sénégal célèbrent la qualification en quarts de finale après avoir humilié les Léopards locaux @Photo Droits tiers

publié le 23 janvier 2023 à 06:15:25

C’est véritablement un tremblement de terre. L’humiliation est terrible pour la République démocratique du Congo, double vainqueur du Championnat d’Afrique des nations (CHAN). Les Congolais quittent le tournoi avec deux nuls (0-0 contre l’Ouganda et 0-0 contre la Côte d’Ivoire) et une honteuse défaite 0-3. C’est la première fois que les fauves congolais locaux sortent au premier tour en six participations.

Dès l’entame du match, les hommes d’Otis Ngoma se sont retrouvés en difficulté. Trop lents, trop imprécis, mal organisés. Incapables d’amener le ballon à proximité des cages sénégalaises et plus éteints par rapport aux deux précédentes apparitions. Les offensives des Sénégalais se sont multipliées et la RDC a tenté de réagir maladroitement sans réussir quoi que ce soit.

Les défenseurs congolais ont eu beaucoup du mal à contenir la mobilité de Pappe Diallo. Et la sentence est arrivée à la 23ème minute. Au terme d’une belle action collective, le défenseur Ousmane Diouf a profité d’un cafouillage dans la surface pour battre le gardien Siadi Baggio (1-0).

Puis après une nouvelle occasion pour Cheikh Diouf qui a pris de vitesse un Kevin Mondeko hors du coup pour tacler maladroitement l’attaquant sénégalais à seize mètres du but de Siadi. Rouge direct, sévère mais logique. Il a sonné la fin du chemin de la croix du malheureux défenseur du TP Mazembe.

La seconde période a montré au moins que les Congolais, à défaut de posséder une équipe digne de ses deux étoiles, conservent un brin d’orgueil. Les Léopards vont de l’avant, mais leurs attaquants sont maladroits : Kinzumbi, Elie Mpanzu ou encore Bossu n’arrivent pas à cadrer leurs tirs.

Après un coup franc bien tiré par Mundele Makusu, les Lions de la Teranga alourdissent le score grâce à Pape Diallo, d’une belle frappe fine. L’ailier sénégalais s’est joué facilement du défenseur Ikoyo Iyembe pour mettre tranquillement le cuir au fond (74è, 2-0).

La RDC a perdu très vite, par la suite, le monopole du ballon et a même encaissé un troisième but suite à la maladresse des gants de Siadi Baggio (77è, 3-0). Crucifiés totalement, les fauves congolais n’y ont plus crû. Et rien ne changera par la suite.

A défaut de se montrer à la hauteur de son statut de double championne en titre, la sélection locale congolaise version Otis Ngoma s’est offerte un dernier raté. Le coach ne sera pas épargné des critiques les plus acerbes, une fois, rentré au pays.

La RDC est éliminée dès le premier tour de la compétition. Sans doute pour la première fois de l’histoire, le public et les joueurs vivent très mal cette sortie prématurée. La victoire pour l’honneur n’est pas venue, le miracle d’une qualification encore moins, et la défaite semble presque normale. Arrivés avec un statut de favoris, les Congolais repartent coiffés d’un bonnet d’âne mérité, au bout d’une compétition qu’ils auront animé en coulisses plutôt que sur le terrain.

En trois matchs, les fauves n’ont marqué aucun but, en revanche ils en ont encaissé trois. 270 minutes de jeu, zéro but inscrit. La stat qui fait très mal. Après cette désillusion en Algérie, la RDC risque de se payer une belle crise de confiance footballistique.

Nos tags

Visite papale
Enrôlement
Élection
Ceni
GUERRE
Agression
Politique

Au pied du volcan Nyiragongo, à une dizaine de kilomètres de Goma au Nord-Kivu, les travaux d’aménagement du site où devait se tenir la messe papale s’étaient arrêtés depuis fin juin. Du chantier ouvert il y a 7 mois, il ne reste que la charpente de la tribune et quelques traçages de la vaste étendue qui était déjà compartimentée en zones.


Election

Le Panel des experts de la société civile qui avait alerté depuis août 2022 qu’il est techniquement impossible d’organiser les élections en décembre 2023 a rendu son rapport d’observation à mi-parcours sur l’opération d’identification et enrôlement des électeurs. Pour cette organisation spécialisée en matière électorale, il serait très dangereux pour le pays que les institutions de la République, les hommes politiques et les acteurs majeurs de la société civile ne prennent pas en compte la situation délétère du moment.

Appel d'offres

Maintenance des splits des sites d’Equity BCDC de l’Est, du Nord et du Centre


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.