Le Direct
Radio

Enrôlement, 1re stratégie de Kadima pour saborder 2023 (Ensemble)

Carences et opacité dans l’opération d’enrôlement, les katumbistes ont dénudé les intentions de Kadima tendant à saborder la tenue des élections dans les délais constitutionnels.

Par Patrick Mputu

Moïse Katumbi, président d’Ensemble pour la République @Photo Droits tiers

publié le 20 janvier 2023 à 00:11:00

Le constat est pénible, ont constaté les hauts cadres d’Ensemble pour la République les 18 et 19 janvier 2023 lors d’une réunion dirigée par Moïse Katumbi au siège de la présidence du parti à Lubumbashi dans le Haut-Katanga. Les membres du comité directeur ont accusé le président de la CENI de vouloir exécuter un agenda caché pour ne pas organiser les élections en décembre prochain.

Le président de la CENI sera tenu responsable du chaos électoral qui se prépare et devra en répondre. Ensemble pour la République met en garde le gouvernement à qui incombe l’obligation constitutionnelle de respecter ces délais contre toute manœuvre visant à escamoter des électeurs par un processus d’enrôlement intentionnellement chaotique. Ensemble pour la République dit “NON” au glissement! Quel qu’en soit le prix, la durée constitutionnelle des mandats électifs n’est pas une question négociable. Pas une minute de plus ne sera accordée à ceux dont le mandat arrive à terme en décembre 2023, peut-on lire dans un communiqué de presse.

Faible réplique de Tshisekedi face à l’insécurité

Concernant la détérioration de la situation sécuritaire, le parti de Katumbi a condamné les actes de terrorisme qui ont ensanglanté Kasindi, présente ses condoléances aux familles des victimes et appelle tous les Congolais à demeurer solidaires dans l’épreuve.

Au-delà de la compassion, comme leur leader, les cadres de premier rang d’Ensemble disent avoir constaté l’incapacité du gouvernement à endiguer la violence dans l’est de la RDC. Aussi, ils ont relevé l’échec de l’état de siège dans les provinces de l’Ituri et du Nord-Kivu.

Le régime Tshisekedi encourage la Xénophobie

S’agissant de la montée des discours de haine et de racisme à travers l’ensemble du pays, Ensemble pour la République fait remarquer l’absence des sanctions à l’endroit des personnalités investies de l’autorité de l’État qui tiennent des discours racistes et xénophobes. “Ensemble pour la République usera de tous les mécanismes et instruments légaux à sa disposition pour combattre ce type de dérives qui ruinent la cohésion nationale”, a-t-on insisté.

Sur un ton ferme, les katumbistes se disent révoltés et jugent inacceptable l’attitude complaisante des autorités congolaises face à la diffusion des discours de haine.

Nos tags

Visite papale
Enrôlement
Élection
Ceni
GUERRE
Agression
Politique

Le Programme de l’ONU pour le développement (PNUD) reste aux côtés de la RDC pour l’aider à mettre fin à la corruption sous toutes ses formes.


Économie

Le ministre congolais de l’Industrie, Julien Paluku a réaffirmé mardi que son pays demeure la meilleure destination au monde pour l’industrie des batteries grâce à ses minerais stratégiques. Julien Paluku s’est ainsi exprimé à Cap Town, en Afrique du Sud, lors d’un entretien avec José Fernandez, secrétaire d’État américain à la Croissance économique, à l’énergie et à l’environnement ainsi que la partie zambienne, en marge du forum économique INDABA.

Appel d'offres

Maintenance des splits des sites d’Equity BCDC de l’Est, du Nord et du Centre


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.