Le Direct
Radio

A Davos, Tshisekedi : “le Rwanda est l’instigateur de l’insécurité dans les Grands Lacs”

Le Forum économique mondial (FEM) de Davos en Suisse auquel participe le président congolais Félix Tshisekedi a donné lieu mardi à une nouvelle passe d’armes entre le dirigeant congolais et les représentants du gouvernement rwandais également présents dans la station helvétique.

Par Mwin Murub Fel

Le président Félix Tshisekedi exposant lors d’un panel à Davos en Suisse @Photo Droits tiers

publié le 19 janvier 2023 à 08:01:59

Le premier à sonner la charge, le chef de l’Etat congolais a d’emblée déclaré que la crise en RDC bloque l’économie et le développement dans la région des Grands Lacs. Il a notamment rappelé que dès sa prise de fonction (Janvier 2019), il avait opéré un rapprochement avec les 9 pays frontaliers de son pays, en ce compris le Rwanda, et proposé des partenariats de développement qui, croyait-il, auraient apporté la paix et garanti la sécurité dans la région. « Je peux vous citer pour chacun des neuf voisins quel projet j’avais proposé pour aller vers les échanges commerciaux qui allaient amener la paix et garantir la stabilité de la région. C’est évidemment à cause de certains voisins belligérants que cela est impossible à réaliser », a-t-il poursuivi, enchaînant que le problème d’insécurité aujourd’hui dans la région des Grands Lacs s’appelle le “Rwanda”.

Félix Tshisekedi répondait à la question d’une ressortissante rwandaise lors du « Panel relatif aux infrastructures pour une économie de l’énergie propre ». Celle-ci lui demandait de s’impliquer davantage pour la paix dans la région d’accepter de se faire aider.

Il a saisi l’occasion pour exposer, une fois de plus, la mauvaise foi du M23 parrainé par le Rwanda dans la non-application de l’accord de Luanda : « Il y a eu au mois de novembre une discussion qui a abouti à la définition d’une feuille de route pour sortir de cette crise (…) et qui avait décrété un retrait immédiat du M23 soutenu par le Rwanda le 25 novembre pour le début retrait. Le 15 janvier, on devait constater l’achèvement du processus. Figurez-vous que le M23 est toujours dans certaines localités prises à la RDC ».

Et malgré les pressions internationales, le M23 fait semblant de se retirer et se redéploie dans d’autres zones. « Je vous apprends que depuis lors, il y a eu le massacre d’innocents à Kishishe pour pousser la population à se déplacer de cette localité qui regorge de matières premières ».

C’est un grand défi, a reconnu Félix Tshisekedi pour qui « on ne peut pas investir à la fois dans le développement et dans les ressources pour augmenter les capacités de l’armée et pouvoir se défendre ». Et c’est pour stopper le trafic illégal d’or vers les pays voisins, que la RDC a conclu un partenariat avec les Emirats arabes unis par la constitution de PRIMERA GOLD DRC S.A. « C’est exactement le genre de partenariat que j’avais recherché avec nos voisins ; malheureusement je n’ai pas été entendu par certains » déclarait le président congolais le 14 janvier, lors de l’expédition d’une première livraison symbolique de 28kg d’or « équitable » vers Dubaï.

Nos tags

Visite papale
Enrôlement
Élection
Ceni
GUERRE
Agression
Politique

L’ingénieur André Kopita dénonce la spoliation d’environ 50 de 300 hectares de la concession du jardin botanique et zoologique de Gbadolité, au Nord-Ubangi.


Visite papale

Réconforté et affermi par le message de paix du Pape François, Martin Fayulu décide d’accorder finalement le pardon à ceux qui ont volé, selon lui, la victoire du peuple en 2018.

Appel d'offres

Maintenance des splits des sites d’Equity BCDC de l’Est, du Nord et du Centre


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.