Le Direct
Radio

Washington intransigeant sur la transparence et l’inclusivité des élections

Reçu à la Maison-Blanche par son homologue américain en compagnie de cinq autres dirigeants africains, le mercredi 14 décembre 2022, le président de la RDC a appelé à une forte implication des États-Unis dans l’épineux sujet du conflit armé dans l’Est du pays, en faisant pression sur le Rwanda pour qu’il cesse tout soutien aux rebelles du M23.

Par Patrick Mputu

Les présidents Félix Tshisekedi (RDC) et Joe Biden (États-Unis d’Amérique) lors d’un tête-à-tête mercredi 14 décembre, à la Maison Blanche en marge du sommet USA-Afrique @Photo Droits tiers

publié le 14 décembre 2022 à 15:04:57

Au cours de cet entretien, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo et Joe Biden se sont accordé, sur la nécessité du strict respect des dernières recommandations du sommet de Luanda pour mettre fin à l’agression de la RDC. Le président Tshisekedi a remercié de vive voix son hôte pour les récentes déclarations de Washington dénonçant la guerre imposée aux Congolais.

Élections « libres, justes et crédibles »

« Les États-Unis seront attentifs à ce que les élections soient libres, justes et crédibles », avait déjà averti le lundi 12 décembre 2022 le conseiller à la sécurité nationale du président américain, Jake Sullivan. En marge du sommet USA-Afrique, le président américain a réuni les dirigeants des six pays africains qui vont organiser des élections en 2023. Il s’agit du Gabonais Ali Bongo, du Nigérian Muhammadu Buhari, du Libérien George Weah, du Sierra- Léonais Julius Maada Bio, du Malgache Andry Rajoelina et du Congolais Félix-Antoine Tshisekedi. A l’occasion, Joe Biden a rappelé clairement que les élections prévues l’année prochaine doivent être transparentes et inclusives. Un signal sans équivoque que Washington envoie à ceux qui tenteront de s’accrocher par la tricherie. Le même message a été adressé aux oppositions qui doivent cultiver un esprit démocratique et éviter la violence.

Félix Tshisekedi a profité de cet entretien pour rassurer Joe Biden de la tenue des prochaines élections prévues en décembre 2023 et dont le processus est sur des bons rails, selon la Commission nationale électorale indépendante (CENI).

« Quand l’Afrique réussit, les États-Unis réussissent… »

Le président américain est soucieux de relancer la coopération avec le continent africain, où la Chine et la Russie avancent leurs pions. Quarante-neuf chefs d’État africains ont pris part au Sommet USA-Afrique à Washington du 13 au 14 décembre 2022. Une rencontre qui rappelle l’initiative de 2014 sous l’Administration Obama. « Quand l’Afrique réussit, les États-Unis réussissent. Le monde entier réussit », a affirmé Joe Biden le mercredi 14 décembre 2022 au cours d’un discours destiné à annoncer une série d’investissements américains en Afrique. Un plan « super agressif » devant des chefs d’État et de gouvernement africains au profit des Africains. En effet, le président américain entend dégager 55 milliards de dollars pour l’Afrique sur une période de trois ans dans des domaines variés : le numérique, les infrastructures, la santé, la transition énergétique, etc.

« Les États-Unis ne s’excusent pas »

L’Administration Biden n’est pas parvenue à apaiser les esprits sur les critiques portées sur le choix des invités au sommet de Washington. Des critiques provoquées par la présence de certains dirigeants africains épinglés pour mener chez eux des politiques répressives, alors que dans les mêmes circonstances, les États-Unis n’avaient pas voulu convier les dirigeants cubain, vénézuélien et nicaraguayen au sommet avec les pays de l’Amérique latine, en évoquant le non-respect des droits humains et des libertés. « Nous avons le même barème en matière de droits humains dans le monde entier », s’est défendu Jake Sullivan, interrogé le lundi 12 décembre dernier à ce sujet, en indiquant que la liste des invités avait été décidée de commun accord avec l’Union africaine (UA). Il a rassuré que la démocratie et la lutte contre la corruption allaient faire partie des thèmes à aborder avec les dirigeants africains lors du sommet.

Le président Félix Tshisekedi n’a pas participé, le mercredi soir, au dîner de gala offert par le couple Biden à leurs invités de marque venus au Sommet USA-Afrique à Washington. Son absence a été justifiée par le deuil national décrété dans son pays en mémoire des victimes de la pluie diluvienne qui s’est abattue sur la ville de Kinshasa dans la nuit de lundi à mardi.

Nos tags

Visite papale
Enrôlement
Élection
Ceni
GUERRE
Agression
Politique

Un cahier des charges reprenant les cas des violations de la Loi sur la sous-traitance, énumérés par la Fédération nationale des jeunes entrepreneurs du Congo (FNJEC), le club des sous-traitants et la Chambre des mines, a été déposé auprès de l’Autorité de régulation de la sous-traitance dans le secteur privé (ARSP).


Drame

Les organisations humanitaires nationales et internationales sont fortement préoccupées par la flambée des violences dans la province du Nord-Kivu. Des populations terrorisées manquent de tout dans les agglomérations de Kishishe et Kitshanga occupées par les terroristes du M23.

Appel d'offres

Maintenance des splits des sites d’Equity BCDC de l’Est, du Nord et du Centre


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.