Le Direct
Radio

RDC : le retrait des rebelles du M23 est “un leurre”, selon l’armée

L’armée de la République démocratique du Congo a qualifié samedi de “leurre” le retrait des rebelles du M23 de Kibumba, une ville stratégique située près de Goma (est), affirmant que la rébellion renforçait ses positions ailleurs.

Le porte-parole de l’armée congolaise dénonce les manœuvres des troupes du M23 qui se sont faussement retirées de Kibumba mais renforcent leurs positions de Tongo, Kishishe et Bambu pour attaquer le territoire à l’ouest de Goma @Photo Droits tiers

publié le 25 décembre 2022 à 22:27:02

Les terroristes du M23 avec l’appui des militaires rwandais (RDF) ont conquis au cours les derniers mois de quelques localités du Nord-Kivu, province congolaise frontalière du Rwanda, progressant jusqu’à quelques dizaines de kilomètres de Goma, la capitale provinciale.

“Le désengagement annoncé avec pompe” par les rebelles du M23 “soutenus par les Forces de défense du Rwanda est un leurre et une simple publicité pour distraire les Congolais et la communauté internationale”, a affirmé le commandement de l’armée congolaise dans un communiqué.

Sous la pression internationale, les rebelles ont pris part vendredi à une cérémonie en vue de remettre la ville de Kibumba à une force militaire régionale de la Communauté d’Afrique de l’Est (EAC, ou East African Community en anglais).
Un porte-parole de la rébellion a annoncé accepter de “céder ses positions de Kibumba à la responsabilité” de la force de l’EAC afin de faire un “geste de bonne volonté (…) au nom de la paix.”

Mais selon l’armée de la République démocratique du Congo, “toutes les unités désengagées de Kibumba, au lieu de regagner leurs positions initiales de Sabinyo (…) prennent une autre direction pour renforcer les positions de Tongo, de Kishishe et le Bambu” avec l’intention d’occuper le territoire à l’ouest de Goma. Pour l’officier, le M23 veut contourner les positions de l’armée congolaise pour s’emparer de Saké. La même manœuvre serait observée pour s’attaquer à Nyanzale, Kibirizi et Kitchanga. Sylvain Ekenge a ainsi dénoncé l’« attitude hypocrite » et « la fourberie » du M23.

L’armée a également évoqué des affrontements qui ont éclaté vendredi dans le parc national de Virunga entre les forces armées et les rebelles.

La RDC a accusé à de multiples reprises le Rwanda de soutenir le M23, des allégations rejetées par le régime de Kagame. Un rapport d’experts indépendants travaillant pour le Conseil de sécurité de l’ONU, vu jeudi par l’AFP, évoque le soutien supposé du Rwanda au groupe M23.

Kigali a déployé des troupes pour combattre aux côtés des rebelles et leur a fourni des armes, des munitions et des uniformes, selon le rapport. Plusieurs initiatives diplomatiques ont été lancées pour tenter d’apaiser les tensions entre les deux pays mais le bout du tunnel est loin d’être vu.

Nos tags

Visite papale
Enrôlement
Élection
Ceni
GUERRE
Agression
Politique

Un cahier des charges reprenant les cas des violations de la Loi sur la sous-traitance, énumérés par la Fédération nationale des jeunes entrepreneurs du Congo (FNJEC), le club des sous-traitants et la Chambre des mines, a été déposé auprès de l’Autorité de régulation de la sous-traitance dans le secteur privé (ARSP).


Drame

Les organisations humanitaires nationales et internationales sont fortement préoccupées par la flambée des violences dans la province du Nord-Kivu. Des populations terrorisées manquent de tout dans les agglomérations de Kishishe et Kitshanga occupées par les terroristes du M23.

Appel d'offres

Maintenance des splits des sites d’Equity BCDC de l’Est, du Nord et du Centre


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.