Le Direct
Radio

Le Forum parlementaire renforce la résilience de la SADC en matière de nutrition et de sécurité alimentaire 

Suite aux bouleversements sanitaires qu’a connus le monde, notamment avec l’apparition de la pandémie du Covid-19, les effets se sont fait ressentir sur les plans économiques et financiers.

publié le 1 décembre 2022 à 19:44:03

Cette situation qui n’a épargné aucun continent s’est aggravée avec la récente crise du coût de la vie et la lenteur du déploiement des vaccins. La pandémie de Covid-19 s’étant atténuée, elle pèse de moins en moins sur l’économie mondiale. Cependant, la crise liée à l’inflation ne faiblit pas et les denrées alimentaires de base deviennent inabordables pour les personnes à faible et moyen revenus.
C’est dans ce but que les comités permanents et du caucus parlementaire régional des femmes se sont réunis en mode virtuel en prélude de la 52e session de l’assemblée plénière, pour se pencher  sur le thème « Renforcer la résilience de la SADC en matière de nutrition et de sécurité alimentaire – Le rôle des Parlements de la SADC ».

Ainsi, du 25 au 29 novembre 2022, les participants des 15 pays membres ont été repartis en 8 commissions à savoir :  le Comité régional de surveillance des lois modèles parlementaires (RPMLOC), le Caucus régional des femmes parlementaires, le Comité pour l’égalité des genres, la promotion des femmes et le développement de la jeunesse, le Comité du commerce, de l’industrie, des finances et des infrastructures, le Comité de l’alimentation, de l’agriculture et des ressources naturelles, le Comité chargé de la démocratisation, de la gouvernance et des droits de l’homme et le Comité chargé du développement humain et social et des programmes spéciaux.

Les thématiques retenues avaient pour finalité de donner l’occasion aux citoyens de donner leur avis sur des questions clés qui sont essentielles pour redresser le climat socio-économique tendu actuel, de promouvoir la synergie entre le travail parlementaire et la participation des citoyens, de promouvoir la démocratie participative par la participation des citoyens aux processus parlementaires délibératifs, d’amener le Parlement au peuple au lieu que ce soit le peuple qui aille chercher le Parlement, de renforcer la confiance dans le fait que les processus parlementaires régionaux sous l’égide de groupements régionaux tels que le Forum et de promouvoir l’identité de la SADC en faisant entendre la voix des citoyens de la SADC.

Le 25 novembre, ce sont les commissions : Egalité des genres, promotion de la femme et développement de la jeunesse, développement humain et social et des programmes spéciaux et démocratisation, la gouvernance et droits de l’homme qui ont développé leurs thématiques. 
Ce forum aura le mérite de proposer des politiques concrètes afin de dégager des solutions adéquates pour le bien-être des populations. C’est pourquoi les députés devront garder une oreille attentive aux désidérata des populations.

Rappelons que la création de la SADC PF est issue de la volonté des représentants des peuples de la Communauté de développement de l’Afrique australe de constituer une assemblée parlementaire consultative en vue de devenir une structure parlementaire régionale, dans le but de renforcer la capacité de la Communauté de développement de l’Afrique australe en faisant participer les parlementaires des États membres à ses activités. Il s’agit de l’Angola, du Botswana, de la République démocratique du Congo, du Lesotho, de Madagascar, de l’Eswatini, du Malawi, de l’île Maurice, du Mozambique, de la Namibie, de l’Afrique du Sud, des îles Seychelles, de la Tanzanie, de la Zambie et du Zimbabwe.

Et depuis sa création, le
Forum parlementaire de la SADC s’efforce de promouvoir la coopération interparlementaire et la diplomatie en Afrique australe. Cet effort est essentiel pour la SADC-PF afin de déterminer les points de convergence entre les intérêts nationaux des pays individuels et les intérêts régionaux de la communauté. Le Forum a encouragé un engagement continu entre les députés et les citoyens au niveau national, notamment par le biais d’une politique de porte ouverte au niveau régional, afin de garantir que la voix des citoyens de la SADC soit entendue par eux-mêmes ou par leurs représentants.

Bibiche Muzeke

Nos tags

Visite papale
Enrôlement
Élection
Ceni
GUERRE
Agression
Politique

Un cahier des charges reprenant les cas des violations de la Loi sur la sous-traitance, énumérés par la Fédération nationale des jeunes entrepreneurs du Congo (FNJEC), le club des sous-traitants et la Chambre des mines, a été déposé auprès de l’Autorité de régulation de la sous-traitance dans le secteur privé (ARSP).


Drame

Les organisations humanitaires nationales et internationales sont fortement préoccupées par la flambée des violences dans la province du Nord-Kivu. Des populations terrorisées manquent de tout dans les agglomérations de Kishishe et Kitshanga occupées par les terroristes du M23.

Appel d'offres

Maintenance des splits des sites d’Equity BCDC de l’Est, du Nord et du Centre


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.