Le Direct
Radio

Kasaï : grogne contre la société locale d’électricité

Les forces vives de la société civile du Kasaï annoncent l’organisation d’une grande marche pacifique le vendredi 23 décembre 2022 contre la société d’électricité du Congo (EDC).

Par Faustin Nkumbi

Vue de la ville de Tshikapa au Kasaï @Photo Droits tiers

publié le 18 décembre 2022 à 14:36:00

Les forces vives de la société civile du Kasaï annoncent l’organisation d’une grande marche pacifique le vendredi 23 décembre 2022 contre la société d’électricité du Congo (EDC). Selon Alain Nkashama Muana, coordonnateur provincial de la Nouvelle société civile congolaise (NSCC), le but de cette manifestation est de réclamer auprès de la société d’électricité du Congo (EDC), la suppression des frais de location compteur.

Il a rappelé qu’en 2017, le gouvernement provincial et la société EDC s’étaient retrouvés autour d’une table pour étudier comment supprimer les frais de location compteur. Un protocole d’accord avait été signé quant à ce. Malheureusement, à ce jour, rien n’a été fait.

La société EDC n’a toujours pas respecté ses engagements. “Trop, c’est trop. On en a marre. Il y a eu le protocole de 2017 que l’EDC avec le gouvernement provincial devrait mettre en application mais rien n’a été fait jusqu’aujourd’hui”, a-t-il déploré.
Compte tenu de cette situation, la société civile locale appelle la population à faire pression sur toutes les parties concernées par cet accord pour que le protocole soit appliqué. La première bonne conséquence, c’est la suppression totale des frais y afférents.

Cette fois-ci, nous n’accepterons plus le protocole de 2017 car l’accord a fait déjà 5 ans depuis qu’il a été conclu mais sans résultat. Bientôt, nous entrons en 2023, l’EDC n’a pas fait l’effort de réduire, même pas à 2.1 tel que convenu en 2017. Il y a là une mauvaise foi de la part de cette société d’électricité qui va jusqu’à tancer les autorités tant nationales que provinciales. La population doit donc se prendre en charge, a averti Nkashama Muana.

Genèse du conflit

La société d’électricité du Congo (RDC) “installée depuis 2006 à Tshikapa, appartient à un sujet belge. Elle produit le courant électrique à partir de sa dynamo installée dans la rivière Lungudi”. Le courant est prépayé. Le raccordement se fait après l’obtention du compteur. Une fois le compteur acquis, le propriétaire est obligé de payer les frais appelés “location compteur”. Ces frais sont affectés, selon l’EDC, à l’entretien du compteur mais malheureusement la réalité est tout autre sur le terrain.

Depuis plusieurs jours maintenant, une organisation de la société civile avait exigé la suppression de ces frais mais aucune suite n’a été réservée à sa requête. D’autres branches de la société civile ont exigé la même chose. C’est le cas de la Nouvelle société civile congolaise (NSCC) et de la Lutte pour le changement (Lucha).
Lors de son passage à Tshikapa, le chef de l’État, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, avait reçu la plainte de la population sur les frais de location compteur. Mais, la direction de la société fait la sourde oreille.

Nos tags

Visite papale
Enrôlement
Élection
Ceni
GUERRE
Agression
Politique

Un cahier des charges reprenant les cas des violations de la Loi sur la sous-traitance, énumérés par la Fédération nationale des jeunes entrepreneurs du Congo (FNJEC), le club des sous-traitants et la Chambre des mines, a été déposé auprès de l’Autorité de régulation de la sous-traitance dans le secteur privé (ARSP).


Drame

Les organisations humanitaires nationales et internationales sont fortement préoccupées par la flambée des violences dans la province du Nord-Kivu. Des populations terrorisées manquent de tout dans les agglomérations de Kishishe et Kitshanga occupées par les terroristes du M23.

Appel d'offres

Maintenance des splits des sites d’Equity BCDC de l’Est, du Nord et du Centre


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.