Le Direct
Radio

Enrôlement chaotique, Kadima seul responsable (Prince Epenge)

On ne prépare pas une élection comme on prépare une fête d’anniversaire de sa femme, a réagi Prince Epenge, président du parti politique <>, membre de la coalition Lamuka après le constat amer du désordre organisationnel de élections.

Par Landry Amisi

Prince Epenge, leader de ADD-CONGO et l’un des ténors de la plateforme politique Lamuka @Photo Droits tiers.

publié le 27 décembre 2022 à 05:37:00

“Le désordre et le chaos qui ont régné aujourd’hui dans les centres et bureaux d’enrôlement à Kinshasa et un peu partout dans la première aire opérationnelle n’est pas un hasard. C’est un désordre voulu par Monsieur Kadima pour réduire le nombre d’électeurs. Moins il y aura d’électeurs enrôlés, plus il y aura une marge de fabrication des résultats en 2023”, a-t-il déclaré dans une communication évaluative de la première journée de l’opération d’identification et enrôlement des électeurs.

Denis Kadima au service du pouvoir

L’opposant Prince Epenge reproche à l’administration électorale congolaise une indescriptible opacité dans la conduite du processus électoral. “Les règles du jeu électoral doivent être définies et acceptées par toutes les parties prenantes au processus électoral”, a-t-il expliqué. Et de protester vigoureusement contre la cachotterie électorale de Denis Kadima Kazadi, le président contesté de la CENI. “Au nom de quoi Kadima s’est enfermé avec son équipe et l’Union sacrée pour définir et déterminer seuls la date du début des opérations d’enrôlement sans intéresser d’autres parties prenantes comme Lamuka, FCC… parce que c’est nous qui sommes les compétiteurs”, a-t-il admonesté. Pour le haut cadre de Lamuka, M. Kadima sera le seul responsable de tout dérapage du processus électoral.

S’enrôler massivement pour faire échec au régime Tshisekedi

Les témoins de Lamuka étaient déployés dans la quasi-totalité des centres d’inscription des électeurs les trois premiers jours de l’opération à Kinshasa et dans l’ex-Bandundu. “Ce 24 décembre 2022, date du début des opérations, le peuple a répondu massivement à l’appel de la coalition Lamuka en allant se faire enrôler devant les bureaux et les centres d’enrôlement. Très grande surprise pour notre peuple, plusieurs bureaux et centres d’enrôlement étaient fermés pour cause, les kits électoraux, les machines et autres matériels de la CENI qui n’étaient pas encore arrivés”, a fait savoir le leader de ADD-CONGO. Il regrette que jusque tard dans la journée du samedi, les bureaux et centres d’enrôlement n’étaient pas encore équipés. “La CENI n’avait pas déployé tout son matériel. À Ngaba, à Kingabwa, 17ème rue limete, à Masina, à Kimbanseke, à Mombele, à Mont-Ngafula, à Barumbu Saint-Robert, ISTA, les machines n’étaient pas encore déployées. A l’intérieur du pays, à Masimanimba, sur les 231 bureaux de la CENI, aucun bureau n’a ouvert. Et les agents de la CENI disent même que ça sera opérationnel la semaine prochaine, probablement le mercredi ou jeudi”, a désapprouvé Prince Epenge.

Enrôlement précipité à des fins politiques

Prince Epenge ne s’explique pas pourquoi la CENI a autant tambouriné autour de cette opération, sans prendre la moindre précaution logistique. “La logique de Kadima est de décourager le peuple, démobiliser le peuple en ne déployant pas des machines et à la fin avoir un nombre d’électeurs assez insignifiant car il va fabriquer un nombre d’électeurs dans son bureau pour atteindre son objectif qui est celui de maintenir Tshilombo à nouveau contre la volonté du peuple”, a-t-il dénoncé.

La coalition Lamuka appelle le peuple congolais à ne pas céder à ces manœuvres de découragement que Kadima sous les conseils de l’UDPS et de l’Union sacrée mettent en pratique au détriment du peuple congolais. “Allez vous faire enrôler, chaque jour, y rester même jusqu’à minuit s’il le faut pour avoir votre carte d’électeur. La seule façon d’arrêter la fraude, d’avoir droit à un président légitime, intelligent en 2023, c’est d’avoir vos cartes d’électeurs et d’aller voter en 2023”, a lancé Prince Epenge à ses militants.

Nos tags

Élection
Ceni
Politique
GUERRE
Agression
Culture
Économie

L’Observatoire de la liberté de la presse en Afrique (OLPA), a condamné avec véhémence les actes d’intimidation contre une responsable d’un média basé à Goma, capitale du Nord-Kivu, de la part des individus arborant la tenue de la Direction générale des migrations (DGM).


Économie

La Cellule nationale des renseignements financiers (Cenaref) a sensibilisé les magistrats civils et militaires ainsi que les avocats dans la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme.

Taux de change

DeviseCDF
1 Dollar Usa2,805.00 CDF
1 Euro3,005.84 CDF
1 Yuan386.34 CDF
1 FCFA 4,63 64437 CDF

Appel d'offres

Consultant (firme) pour l’élaboration de l’EIES relative aux travaux prioritaires d’amélioration du système d’alimentation en eau potable de la ville de Kananga


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.