Le Direct
Radio

Après Montpellier, Muyembe honoré à Kinshasa pour son titre de docteur honoris causa

“Il est rare de nos jours d’honorer une icône pendant qu’il est encore en vie. Des honneurs viennent souvent après la mort”, pouvait-on lire sur une affiche du master d’écologie des maladies infectieuses. Cependant, le virologue congolais Jean-Jacques Muyembe Tamfum, professeur de Microbiologie à l’Université de Kinshasa a reçu les hommages de ses élèves, professeurs et étudiants de la faculté de Médecine le jeudi 15 décembre 2022.

Par Jimmy Sita

Le virologue congolais Jean-Jacques Muyembe Tamfum @Photo Droits tiers

publié le 18 décembre 2022 à 15:07:27

Organisé par les animateurs pédagogiques du master d’écologie des maladies infectieuses de la faculté de Médecine de l’Université de Kinshasa, cette double cérémonie marquant également la rentrée académique du master d’écologie des maladies infectieuses s’est déroulée à l’amphithéâtre de l’Institut national de recherche biomédicale (INRB) dans une ambiance festive.

Des apprenants, des professeurs et médecins formés par le Dr Muyembe ont honoré leur maître et surtout célébré son diplôme honoris causa lui décerné le 9 décembre dernier, par l’Université française de Montpellier, l’une des plus vieilles et prestigieuses alma mater en France, 802 ans d’existence.

A la même occasion, il a été lancée l’année académique 2022-2023 de ce master de la faculté de Médecine de l’université de Kinshasa, master que dirige le professeur Jean-Jacques Muyembe.

Au micro d’ouragan.cd, Jean-Jacques Muyembe Tamfum a salué, à la fois, l’organisation faite par le corps académique du master d’écologie des maladies infectieuses mais surtout le génie créateur aussi bien des artistes de la musique traditionnelle que de la musique classique associés à cet événement qui l’ont fait revivre des souvenirs d’enfance et du collège Kiniati.

C’était vraiment un grand honneur et une surprise parce que je ne m’attendais vraiment pas à ce genre d’organisation. À commencer par l’intermède de musique classique qui m’a rappelé mon passé quand j’étais élevé au collège Kiniati, les tambourineurs m’ont rappelé ma tendre enfance au village. C’était vraiment impressionnant, a-t-il fait savoir.

L’élévation mieux la reconnaissance mondiale du chef de la riposte contre le Covid de la RDC renforce aussi le crédit de ce master qui commence à matérialiser la philosophie de l’enseignement sur le type licence-master et doctorat en République démocratique du Congo. “Là, je dois féliciter le professeur Didier Bompangue qui a crée ce cadre dans lequel nous formons les étudiants en matière d’écologie des maladies infectieuses. Parce que pour nous, cela résume le One Health. C’est très bien que les étudiants s’imprégnent de cette notion. Comme il est dit, ce n’est pas seulement une formation en l’air. Bien plus, une formation qui permet de résoudre les problèmes de santé de l’environnement ainsi que d’autres que nous connaissons aujourd’hui au Congo”.

Le Codécouvreur du virus Ebola a dévoilé aux chercheurs en herbe ainsi qu’à tous ceux qui ont pris part à sa leçon inaugurale, l’ingrédient magique derrière sa brillante carrière et sa riche expérience en matière de santé publique. “Conseils : Le courage d’apprendre, de chercher à comprendre le problème du pays et d’être “persévérant” jusqu’à trouver des solutions idoines”, a-t-il resumé.

Satisfait d’avoir honoré le maître de son vivant, Didier Bompangue, initiateur de la cérémonie et l’un des responsables de ce master, n’a pas tari d’éloges au récipiendaire de l’université de Montpellier.

C’est vraiment un sentiment de joie, de savoir que le master dont nous assurons l’animation pédagogique est dirigé par une personnalité dont la notoriété a largement dépassé les frontières du pays et du continent. Donc, nous n’avons pas voulu manquer l’occasion d’associer un hommage à sa personne, à cette journée de lancement de l’année académique 2022-2023 de master des maladies infectieuses. Cela aussi est un message implicite envoyé à nous tous et aux étudiants, de dire que la rigueur, la discipline, la ténacité, la persévérance payent toujours. Nous sommes la matérialisation de sa vision, a-t-il souligné.

Le scientifique africain JJ Muyembe faisait partie de l’équipe de l’hôpital de la mission catholique de Yambuku qui avait enquêté sur la première flambée d’Ebola en 1976. En août 2019, une molécule qu’il a mise au point avec la collaboration de chercheurs américains s’est révélée être efficace contre le virus Ebola. A l’université de Montpellier, il a présenté le 9 décembre 2022 (lors de la cérémonie de remise du titre) une leçon intitulée « De la découverte du virus Ebola à son contrôle ».

Nos tags

Visite papale
Enrôlement
Élection
Ceni
GUERRE
Agression
Politique

Un cahier des charges reprenant les cas des violations de la Loi sur la sous-traitance, énumérés par la Fédération nationale des jeunes entrepreneurs du Congo (FNJEC), le club des sous-traitants et la Chambre des mines, a été déposé auprès de l’Autorité de régulation de la sous-traitance dans le secteur privé (ARSP).


Drame

Les organisations humanitaires nationales et internationales sont fortement préoccupées par la flambée des violences dans la province du Nord-Kivu. Des populations terrorisées manquent de tout dans les agglomérations de Kishishe et Kitshanga occupées par les terroristes du M23.

Appel d'offres

Maintenance des splits des sites d’Equity BCDC de l’Est, du Nord et du Centre


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.