Le Direct
Radio

Accord Vantora, Jean-Claude Mputu : “Dan Gerlter devrait être poursuivi et condamné”

Maître Jean-Claude Mputu n’est pas du tout satisfait du processus de régularisation entre la République démocratique du Congo et le groupe Vantora, de l’homme d’affaires Dan Gertler. Le porte-parole de l’ONG Congo n’est pas à vendre (CNPAV) y voit des nuages qui nécessiteraient l’annulation de cet accord et l’ouverture d’une procédure judiciaire en attendant la saisine de tous les actifs de Dan Gertler. Mputu décèle dans ce dossier des signes d’impunité et de poursuite du pillage des ressources congolaises.

Jean-Claude Mputu de l’ONG Congo N’est Pas à Vendre @Photo Droits tiers.

publié le 13 décembre 2022 à 07:17:00

Ci-contre l’entretien exclusif du porte-parole de Congo n’est pas à vendre à Ouragan.cd.

Ouragan.cd : Le gouvernement congolais s’est vanté d’avoir perçu 180 millions de dollars de l’accord conclu avec Glencore pour solder les litiges concernant des accusations de corruption. Qu’est-ce qui vous gêne dans ce deal ?

Jean-Claude Mputu : Merci beaucoup de me recevoir autour de ces questions si cruciales, non seulement pour la lutte contre la corruption mais surtout pour l’avenir de notre pays. Il y a deux problèmes majeurs dans cet accord. Le premier est lié à la transparence de nos autorités. Comment est-ce possible que ça soit Glencore qui nous informe de cet accord et que jusqu’à présent, on n’a aucune information de la part de notre propre gouvernement ? Comment cet accord a-t-il été négocié, par qui et pourquoi ? Pourquoi le gouvernement congolais n’a pas initié une procédure judiciaire ? Pourquoi n’a-t-il pas attendu les résultats des enquêtes menées par d’autres pays contre Glencore ou demander d’y participer pleinement pour agir ensuite plutôt que de conclure un accord sur la seule base de l’enquête américaine et renoncer à tous ses droits contre Glencore ? Un procédé qui rappelle curieusement l’accord conclu avec Ventora et qui interroge sur la volonté de nos gouvernants de respecter les règles de transparence et de défendre valablement les intérêts de la RDC.

Le deuxième problème, c’est sur le fond. Que contient cet accord ? En attendant qu’il soit rendu public conformément à nos lois, le communiqué de Glencore nous pousse à exprimer un certain nombre d’inquiétudes, en particulier sur la renonciation par la RDC de ne plus poursuivre Glencore sur des nouveaux faits et avec les informations en notre possession sur les différentes affaires de Glencore. 180 millions sont insuffisants face aux dommages subis par la RDC suite aux actes de corruption de cette entreprise et de son principal homme de main en RDC, Mr Gertler.

Ouragan.cd : Pourquoi faites-vous de la fixation sur Dan Gertler ? Pourtant, cet homme d’affaires a, de bonne foi, remis à l’État congolais ses gisements miniers et pétroliers ?

Jean-Claude Mputu : Il y a deux ans, depuis que CNPAV disait que Gertler est un corrupteur et qu’il devrait être poursuivi et condamné. Tout le monde et en particulier ceux qui aujourd’hui applaudissent l’accord disaient que Dan Gertler est un honorable homme d’affaires et qu’on avait un problème personnel. Ce qui est juste aberrant. Aujourd’hui, le propre Dircaba du chef de l’Etat, principal négociateur de l’accord a dit publiquement que Gertler est le principal architecte de la prédation et de la corruption des richesses de notre pays. Dans ces conditions pourquoi négocier avec cet homme ? Cet accord avec Dan me rappelle juste les accords passés conclus avec le régime de Kabila où Gertler était présenté comme le défenseur du Congo. Souvenons-nous que lors des sanctions américaines contre Dan, le conseiller diplomatique du président avait dit que toucher à Gertler, c’était toucher aux intérêts du Congo. J’ai l’impression de revivre l’histoire. Depuis cet accord, non seulement la présidence, le gouvernement mais aussi d’éminents collègues des ONG sont devenus des défenseurs de Gertler. Juste incompréhensible. Alors si vouloir que justice soit faite, qu’un corrompu soit condamné et que mon pays ne soit pas au service de son bourreau constitue un acharnement, alors oui j’assume.

Une certaine opinion pense que si le gouvernement allait dans le sens de votre plaidoyer, la RDC perdrait 2 milliards de dollars ?

Jean-Claude Mputu : Je laisse à cette opinion son affirmation. Cependant les 2 milliards ne sont pas prouvés et pour le moment hors de portée. Par contre, dans ce protocole, c’est in fine la RDC qui doit de l’argent et du cash à Gertler. Plus de 150 millions, lorsque l’on fait les comptes. En outre à cause de cet accord, Gertler continue à toucher impunément 250.000 dollars par jour des royalties qu’il a acquises dans la corruption. Au fond pourquoi payer si cher ce qui nous appartient ? Car je suis convaincu que la RDC via la justice peut récupérer librement tous ces actifs et je ne doute pas qu’on y arrivera. Hier Gertler était intouchable, aujourd’hui il accepte de « négocier » et est protégé, demain il répondra de l’ensemble de ses œuvres.

Ouragan.cd : Et puis le gouvernement a obtenu même de Ventora la réduction de ses premières prétentions financières ?

Jean-Claude Mputu : Pas à ma connaissance car le seul élément en notre possession, c’est ce protocole que nous dénonçons et qui est défavorable à la RDC.

Ouragan.cd : D’autres organisations ont conclu à la transparence et à la cohérence dans cette démarche du gouvernement ?

Comment en serait-il autrement ? Quand on sait que ces organisations travaillent dans le cadre du protocole d’accord qui en son point 5.1 définit un cadre des parties vis-à-vis des médias et des ONG et que l’on sait que tout est parti de la table ronde organisée par la présidence autour de cet accord et que d’autres organisations dans le cadre de leurs activités en faveur de l’accord sont financées par les signataires ? Nous sommes dans un pays où tout se sait et où il n’y a pas de secret. L’avenir seul nous dira où se trouvent ceux qui travaillent et s’engagent pour le Congo.

Ouragan.cd : En plus, Dan Gertler a accepté même de payer 425 millions d’euros supplémentaires au titre de redevances de KCC ?

Je n’ai rien vu à ce sujet sauf ce qui figure dans l’accord… Et l’accord est en défaveur de notre pays. Mais si c’est vrai, ça ne ferait que confirmer nos affirmations. Dan Gertler a fait perdre au Congo des milliards, alors que représente ce montant dérisoire d’autant plus qu’il continue à gagner 250.000 /Jr alors que cet argent appartient à la Gécamines et au trésor public. Donc au peuple congolais.

Ouragan.cd : Qu’allez-vous maintenant faire parce que le gouvernement ne va plus rétropédaler ?

Jean-Claude Mputu : On va continuer à dénoncer comme on l’a toujours fait. Notre collectif d’avocats est en train d’analyser le contrat et nous espérons que les annexes vont être publiées. Un recours judiciaire n’est pas exclu et surtout nous croyons fermement que l’avenir serait différent et les corrompus et leurs complices paieront un jour. Le temps est notre allié et leur cauchemar.

Ouragan.cd : Les poursuites judiciaires pour les autres dossiers en cours en Grande-Bretagne, aux Pays-Bas et en Suisse contre Glencore pour les faits de corruption ne concerneront plus le gouvernement congolais ?

Jean-Claude Mputu : Non, selon l’accord avec Gertler. La question est pourquoi a-t-on accepté une telle clause ? Y répondre c’est trouver un début de réponse à cette affaire.

Ouragan.cd : Quelles recommandations pouvez-vous faire au gouvernement congolais ?

Jean-Claude Mputu : C’est tout simplement l’annulation de cet accord. L’ouverture d’une procédure judiciaire et en attendant la saisine de tous les actifs de Dan Gertler. Il est temps de mettre fin à l’impunité et puisque Gertler est l’architecte de ce pillage, on peut commencer par lui avant de poursuivre chez d’autres. Les dossiers ne manquent pas et nous y travaillons.

Ouragan.cd : Et à Vantora ?

Jean-Claude Mputu : D’arrêter de prendre le peuple congolais pour des ignorants et de s’autoproclamer bienfaiteur de la RDC. Si Dan veut vraiment se repentir, qu’il commence par rendre les royalties à la Gécamines ainsi que l’ensemble des actifs obtenus suite à la corruption.

Ouragan.cd : Et si jamais Vantora demandait à reprendre ses activités minières, ça passerait à vos yeux ?

Jean-Claude Mputu : Ceux qui autoriseraient une telle chose se rendront complices des actes de corruption de Gertler et mettront en danger toute l’économie de la RDC car ce serait une violation des sanctions américaines. Mais surtout ça serait une prime à l’impunité et à la corruption.

Monsieur Jean-Claude Mputu, je vous remercie.

Propos recueillis par Landry Amisi

Nos tags

Élection
Ceni
Politique
GUERRE
Agression
Culture
Économie

Le travail manuel communément appelé “salongo” initié par la mairie de Kinshasa dans le cadre de l’opération Kin-bopeto chaque samedi avant-midi afin de lutter contre l’insalubrité dans la capitale, est aujourd’hui réduit à un recouvrement pur et simple d’argent.


Sécurité

Le chef de l’épiscopat congolais, Mgr Marcel Utembi a suggéré l’introduction d’une prière spéciale pour la paix à la fin de chaque messe à partir du deuxième dimanche de carême. L’initiative vise à mobiliser les fidèles dans une démarche de prière et de réflexion au regard de la situation qui prévaut dans l’est du pays.

Taux de change

DeviseCDF
1 Dollar Usa2657 CDF
1 Euro2 862,83 CDF
1 Yuan369,13 CDF
1 FCFA4,36 CDF

Appel d'offres

Réalisation deux Forages dans la province de Kwango près de la ville de Kenge


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.