Le Direct
Radio

Un bloc opératoire moderne, don de Katumbi au peuple de Beni

Les affres et autres tourments vécus par les populations sans défense de l’Est de la République démocratique du Congo en général et dans le territoire meurtri de Beni en particulier, attristent profondément Moïse Katumbi Chapwe. Pour soulager les souffrances injustement infligées aux Congolais de Beni ville et Beni territoire, le leader d’Ensemble pour la République vient de financer la construction d’un bloc opératoire moderne à Beni.

Par Athanase Mwenge

Le bloc opératoire de l’hôpital général de Beni au Nord-Kivu modernisé par Moïse Katumbi @Photo Droits tiers

publié le 11 novembre 2022 à 07:19:00

Pendant que la nation congolaise se met en ordre de bataille pour défendre la République frappée par une monstrueuse agression rwandaise, un leader politique se démarque et multiplie ses œuvres de charité envers son peuple. Moïse Katumbi Chapwe scrute au quotidien la situation sociale des Congolais, spécialement ceux situés dans les zones troublées par la guerre. Katumbi vient de financer entièrement les travaux de construction d’un bloc opératoire moderne au sein de l’hôpital général de référence de Beni. Équipé et élevé au niveau des structures sanitaires de haute qualité en Afrique, cet hôpital pourra désormais s’occuper dignement des soins de première nécessité aux victimes des guerres et des attaques multiformes infligées aux Congolais. Le médecin directeur a eu des mots justes pour exprimer sa reconnaissance au bienfaiteur. « Papa Moïse, nous sommes très reconnaissants, au nom de la population de Beni et au mien propre, directeur de cet hôpital. Que la bénédiction divine t’accompagne partout où tu seras. Les matériels sont vraiment du matériel de pointe. Ce sont des matériels dernier cri. C’est vraiment un ouf de soulagement. On ne pouvait pas s’attendre à un bienfaiteur qui pouvait agir de cette manière ici étant donné ces équipements. Si nous essayons de les valoriser, ce sont des matériels qui coûtent extrêmement chers et que nous n’étions pas à même de nous les procurer avec nos propres moyens ».

Et d’ajouter : Nous vivons dans une zone en proie à l’insécurité, où les ressources sont limitées. La paisible population n’accède pas facilement aux soins de qualité. Donc, ce don tombe à point nommé parce qu’il vient vraiment répondre aux besoins primaires de la population: l’accès aux soins de qualité. Que vraiment Dieu lui prête vie et continue à les bénir pour qu’il fasse autant à travers le pays.

Ecomed médical, structure internationale spécialisée en la matière, basée au pays de Mandela, s’est chargée de l’installation de ces précieux équipements. Elle s’est également chargée de la formation des médecins et stagiaires locaux RD-congolais à l’usage de ces appareils de pointe. Un autre groupe de médecins et stagiaires est venu de Butembo.

Tellement émus par ces matériels et beaucoup plus encore par la formation, nous félicitons vraiment et nous réitérons nos remerciements au président Moïse Katumbi d’avoir songé à doter, non seulement doter, mais aussi construire un bloc opératoire moderne au sein de notre structure. Et il a songé à alimenter encore les mêmes blocs opératoires par les matériels sophistiqués, a applaudi un des responsables.

Après le Kwilu, où Katumbi a construit et équipé sur fonds propres une salle des soins intensifs dans l’enceinte de l’Hôpital général de Kikwit, mis en service en février 2022, il a doté l’Hôpital de Kashobwe, Haut-Katanga, d’une salle de réanimation aux standards internationaux au mois de mai, avant d’ériger en juillet deux centres de santé et une maternité modernes à Pweto, dans la même province.

Plus de 1.200 morts, des milliers de déplacés, blessés et amputés

Tous les rapports compilés jusqu’à présent attestent que la région de Beni enregistre chaque jour des cas d’attaque armée attribuées aux terroristes ADF-NALU ougandais. Les personnes victimes ont besoin d’un soutien de première heure en soins de santé. L’hôpital général de Beni, souvent débordé par l’affluence des victimes des massacres, des personnes (femmes) violées par les assaillants et des blessés graves avait cruellement besoin d’un soutien de qualité pour mieux administrer les soins aux nécessiteux.

Nos tags

Politique
Ceni
Expo Dubaï
Femme
Élection
GUERRE

Le procès de quatre des accusés de l’attentat jihadiste de la ville balnéaire de Grand-Bassam en 2016, le premier commis en Côte d’Ivoire, qui avait fait 19 morts civils dont des ressortissants européens, s’est ouvert mercredi à Abidjan.


Appel d'offres

Maintenance des splits des sites d’Equity BCDC de l’Est, du Nord et du Centre


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.