Le Direct
Radio

Trop de guichets uniques étouffent la réforme sur le guichet unique

Le ministre du Commerce extérieur, Jean-Lucien Bussa, ne le sait-il pas ? En RDC, il y a tout un chapelet de guichets uniques qui, chacun, opèrent à sa manière, dans une confusion préjudiciable à l’économie nationale.

Par Athanase Mwenge

Le ministre de Commerce extérieur, Jean-Lucien Bussa indexé par les opérateurs économiques dans la prolifération des guichets uniques @Photo Droits tiers

publié le 7 novembre 2022 à 16:23:04

En tout cas, les opérateurs miniers n’en peuvent plus et disent tout haut leur ras-le-bol face à la multiplicité des guichets uniques. La Chambre des Mines de la FEC déplore des perceptions irrégulières à travers le logiciel Sydonia -sous gestion de la DGDA- et hors Sydonia, lors des opérations d’exportation des produits miniers marchands, particulièrement au port de Matadi et à Kasumbalesa.

La FEC/Mines cite notamment la taxe import-export, la taxe sur les concentrés, la taxe voirie, les frais OGEFREM (FERE, FERI, AD), le droit des Lignes maritimes congolaises (LMC), les frais SNCC, les frais OCC, la taxe PNHF …, la taxe FPI. Pourtant le code minier limite le prélèvement des redevances et frais en rémunération des services rendus à l’exportation des produits marchands à 1% de leur valeur commerciale brute. Les perceptions relevées ci-haut, foi des experts FEC, ne sont prévues dans aucune disposition légale relative au régime fiscal, ou aux recettes non fiscales ou encore douanières applicables aux activités minières.

En ce qui concerne, par exemple, les Lignes maritimes congolaises, la FEC/Mines estime que les articles 1 et 2 de l’arrêté ministériel n° 005/CAB/MIN/TVC/2021 du 26 janvier 2021 modifiant et complétant l’arrêté ministériel n° 028/CAB/CPM/MIN/TC/2017 du 07 août 2017 portant modification des taux des droits définis par l’arrêté ministériel du 28 avril 2012, disposent que ce sont des opérateurs ou transporteurs maritimes qui sont assujettis à ce prélèvement du fait de l’exploitation ou de l’usage de l’espace maritime congolais. La Chambre des Mines souhaite que les ministères des Mines, des Finances et du Portefeuille s’accordent pour remettre les minings dans leurs droits. Par ailleurs, la multiplicité des plateformes de perception des droits, redevances et taxes dus au Trésor pollue le climat des affaires. Outre le guichet unique de la douane, reconnu dans le code minier, il y a le guichet unique intégral du commerce extérieur (SEGUCE), le guichet unique du CEEC, le guichet OGEFREM, le guichet LMC, etc., Pourtant depuis 2002, la RDC dispose d’un décret limitant à 4 le nombre des services opérationnels aux frontières.

Attestation fiscale des exportations

La détention d’une attestation fiscale valide constitue, par ailleurs, l’une des conditions à remplir lors des formalités à l’exportation au guichet unique. Mais sa délivrance par le fisc prend jusqu’à 3 mois, période pendant laquelle l’administration des Mines empêche tout mouvement des camions entraînant le chômage des transporteurs et l’engorgement du parking du poste frontalier de Kasumbalesa, particulièrement. La Chambre des Mines de la FEC est également revenue sur la problématique des contentieux douaniers sujets à plusieurs mesures de contraintes précipitées à l’encontre des entreprises minières, bloquant ainsi leurs opérations d’import/export.

La DGDA prendrait, apprend-on, des mesures de contraintes au sujet des contentieux alors même que le traitement de réclamation des opérateurs mineurs se poursuit encore auprès des instances compétentes. Autres griefs, le manque ou la mauvaise connexion de Sydonia, le trop plein des commissionnaires en douane dont l’agrément relève de la DGDA, créant ainsi une pléthore d’usagers du système Sydonia conduisant à des fraudes qui sont malheureusement mises sur le compte des miniers.

Nos tags

Politique
Ceni
Expo Dubaï
Femme
Élection
GUERRE

Le procès de quatre des accusés de l’attentat jihadiste de la ville balnéaire de Grand-Bassam en 2016, le premier commis en Côte d’Ivoire, qui avait fait 19 morts civils dont des ressortissants européens, s’est ouvert mercredi à Abidjan.


Économie

Le ministère de l’Economie a revu à la hausse les prix des carburants terrestres. C’est ce qui ressort de l’arrêté n°039 portant fixation des prix des carburants dans la zone ouest, signé le 28 novembre par Nicolas Kazadi, ministre ad intérim.

Appel d'offres

Maintenance des splits des sites d’Equity BCDC de l’Est, du Nord et du Centre


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.