Le Direct
Radio

Muhindo Nzangi recadré après ses attaques contre Emmanuel Demerode

Des organisations de la société civile sont en colère contre le ministre de l’Enseignement supérieur et universitaire, Muhindo Nzangi. Le consortium dénonce des graves accusations du ministre de l’ESU à l’encontre de M. Emmanuel Demerode, protecteur de la nature et directeur provincial de l’Institut congolais de conservation de la nature (ICCN) et chef de site au Parc national de virunga au Nord-Kivu.

Par Alexis Emba

Le ministre de l’ESU, Muhindo Nzangi accusé de s’en prendre au belge Emmanuel Demerode, directeur provincial de l’ICCN Nord-Kivu et gestionnaire du Parc national des Virunga @Photo Droits tiers.

publié le 26 novembre 2022 à 14:26:02

Le 19 novembre 2022, sur Top Congo, le ministre Muhindo Nzangi a déclaré que l’ICCN à travers son directeur provincial, est complice du M23, sert de quartier général et surtout donne du carburant aux unités de la rébellion pro-rwandaise qui se déplacent sur le terrain, en ajoutant qu’il est au courant des rencontres qu’ils ont eues à Matebe. Dans sa diabolisation, il accuse le Belge d’avoir donné au groupe terroriste une somme d’argent équivalent à 20.000$ à titre de contribution. “Pire, Nzangi demande à la vice-Première ministre, ministre de l’Environnement et développement durable de révoquer immédiatement le directeur provincial de l’ICCN et de mettre fin au contrat qui lie Virunga Fondation à l’Etat congolais”.

Révoltées par les mensonges et dérives du tonitruant ministre de l’ESU, les organisations de la société civile œuvrant dans les secteurs de la protection de l’environnement, de la biodiversité et de l’Etat de droit jugent cette déclaration de gravissime et fustigent des sanctions annoncées contre Demerode dans les médias sans respect d’aucun droit de la défense, ni enquête officielle. Préoccupées par cette dénonciation calomnieuse, les ONG SUWE, FDAPID, HAKIZANGU, ROPE-RDC, IDPE, EDA,DPO, ACEDH ont, dans un communiqué dont une copie est parvenue samedi à Ouragan.cd, dénoncé avec véhémence l’attitude du ministre de l’ESU, rappelant au chef de l’État que depuis les élections de 2006, Muhindo Nzangi utilise le Parc national des virunga comme un instrument de campagne électorale en promettant à la population des champs pour l’agriculture dans l’enceinte de ce patrimoine mondial.

Aussitôt nommé à la tête de l’ESU, il avait annoncé à la population de Kyavinyonge la construction d’un institut supérieur de pêche moderne dans cette partie du parc en violation de la loi relative à la conservation de la nature. Les organisations se disent intriguées de voir un ministre de la République s’attaquer aux agents de l’ICCN/Nord-Kivu, une institution publique qui donne de l’emploi à plus de 3780 patriotes congolais en majorité des jeunes et qui fournit l’électricité à plus de 565.000 ménages du Nord-Kivu.

Ainsi, face à cette recrudescence des discours politiques contre le site touristique, les signataires demandent au président de la République de garantir la sécurité de M. Emmanuel Demerode et de tous les agents de l’ICCN pris en otage par les rebelles du M23 ; de renforcer la sécurité des investissements et des investisseurs en RDC, particulièrement la centrale hydroélectrique de Matebe dans le territoire de Rutshuru et les autres investisseurs dans les zones sous occupation ; d’instruire le gouvernement congolais et tous les acteurs politiques d’éviter les menaces et les discours incendiaires contre le Parc national des virunga ; de garantir l’application stricte de la loi du 11 février 2014 relative à la conservation de la nature et les autres outils relatifs au droit international humanitaire ainsi que les règles fondamentales de l’Etat de droit.

Nos tags

Élection
Ceni
Politique
GUERRE
Agression
Culture
Économie

L’Observatoire de la liberté de la presse en Afrique (OLPA), a condamné avec véhémence les actes d’intimidation contre une responsable d’un média basé à Goma, capitale du Nord-Kivu, de la part des individus arborant la tenue de la Direction générale des migrations (DGM).


Économie

La Cellule nationale des renseignements financiers (Cenaref) a sensibilisé les magistrats civils et militaires ainsi que les avocats dans la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme.

Taux de change

DeviseCDF
1 Dollar Usa2,805.00 CDF
1 Euro3,005.84 CDF
1 Yuan386.34 CDF
1 FCFA 4,63 64437 CDF

Appel d'offres

Consultant (firme) pour l’élaboration de l’EIES relative aux travaux prioritaires d’amélioration du système d’alimentation en eau potable de la ville de Kananga


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.