Le Direct
Radio

Magouille à la CNSS : l’ancien DG, Simon Mfuti sur le banc des accusés

Une tension relative règne à la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS). L’ancien DG intérimaire est pris la main dans le sac, dénonce une source interne à l’entreprise. Avant la remise et reprise avec son successeur, Jean-Simon Mfuti aurait, en violation de la loi, procéder à de nouvelles nominations. Il aurait même ouvert une antenne de la CNSS à Kabare, au Sud-Kivu. Jamais, pareille décision n’avait été approuvée par le Conseil d’administration.

Par Kokolo Jean

DG intérimaire sortant, Jean-Simon Mfuti accusé de faux et usage de faux pour avoir nommé sans qualité les agents et cadres de la CNSS @Photo Droits tiers

publié le 22 novembre 2022 à 20:07:22

Le tollé est général à la CNSS. L’ex-DG se serait illustré par des actes de faux et usage de faux. Juste après l’annonce à la télévision publique de la nomination des nouveaux mandataires de la CNSS par ordonnance présidentielle, des documents portant nomination des cadres ont commencé à circuler au sein de l’entreprise. Vérification faite. D’ailleurs, il s’agirait de faux documents attribués au Conseil d’administration, et datant de 8 et 15 septembre 2022, soit deux mois auparavant. En plus, les décisions publiées n’avaient jamais été approuvées par le Conseil. La précipitation de Mfuti démontre la tricherie et la fraude, hurle un syndicaliste.


En septembre 2022, le gestionnaire sortant signe comme DG alors qu’il était intérimaire. “Est nommé au grade de chef de division, Monsieur Chigombora Matabaro, pré-qualifié. La Direction générale est chargée de l’exécution de la présente décision qui prend effet à la date de sa signature”. M. Jean-Simon Mfuti Kiaku signe le document comme DG alors qu’il n’assurait que l’intérim. L’acte trahit sa démarche de caser ou promouvoir les siens en violation des règles établies.

Des nominations irrégulières appelées à être annulées

Des voix s’élèvent pour exiger l’annulation pure et simple de ces décisions de nominations jugées irrégulières. Même, les affectations ne doivent pas être considérées, prévient un syndicaliste. D’ailleurs, la plupart des affectations concernent la ville de Bukavu au Sud-Kivu. Très clair pour comprendre la motivation à la base de ces décisions irrégulières. D’autres agents pointent la ministre du Travail qui aurait, selon eux, forcé la main de l’ancien DG lui promettant de revenir aux affaires. Quelques brebis galeuses en mèche avec le DG intérimaire sortant cautionneraient cette illégalité, a-t-on appris. Le nouveau DG est averti. S’il laisse passer cette tricherie, il aura les travailleurs sur son dos.

Nos tags

Politique
Ceni
Expo Dubaï
Femme
Élection
GUERRE

Le procès de quatre des accusés de l’attentat jihadiste de la ville balnéaire de Grand-Bassam en 2016, le premier commis en Côte d’Ivoire, qui avait fait 19 morts civils dont des ressortissants européens, s’est ouvert mercredi à Abidjan.


Économie

Le ministère de l’Economie a revu à la hausse les prix des carburants terrestres. C’est ce qui ressort de l’arrêté n°039 portant fixation des prix des carburants dans la zone ouest, signé le 28 novembre par Nicolas Kazadi, ministre ad intérim.

Appel d'offres

Maintenance des splits des sites d’Equity BCDC de l’Est, du Nord et du Centre


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.