Le Direct
Radio

M23 : Fayulu accuse Tshisekedi de haute trahison

Faisant allusion à l’agression rwandaise, Martin parle de simple diversion. En réalité, a-t-il dénoncé ce mercredi, Félix Tshisekedi cherche désespérément un argument électoral et de conservation du pouvoir.

Par Patrick Mputu

Martin Fayulu, leader du parti Engagement pour la citoyenneté et la démocratie (Ecidé) @Photo Droits tiers

publié le 16 novembre 2022 à 17:24:47

Constatant que leur poulain ne pourra pas rempiler, relève le leader de l’Ecidé, les mentors de l’actuel président sont venus à sa rescousse. “Félix Tshisekedi et ses mentors sont cyniquement et désespérément à la recherche d’un argument électoral et de conservation de pouvoir. Ayant, en effet, constaté que M. Félix Tshisekedi ne pourra pas gagner les élections de 2023, ses parrains sont venus à sa rescousse en imposant à la RDC une guerre qu’il devrait gagner, à temps voulu, afin de lui donner l’occasion de se présenter en sauveur de la population congolaise qui ne jure que par la paix”, a-t-il révélé.

Ainsi, Fayulu accuse Tshisekedi de haute trahison car, renchérit-il, il aura gagné (la guerre du M23) mais les territoires conquis resteront rwandais et le Rwanda aura étendu ses frontières. “Le peuple congolais debout, s’y opposera avec la dernière énergie”, a-t-il prévenu.

Et de se demander : Quelle serait alors la motivation profonde pour M. Kagame, aujourd’hui, d’agresser M. Tshisekedi alors que ce dernier a reconnu lui avoir tout donné ? Pourquoi M. Tshisekedi n’a-t-il jamais pointé du doigt directement Kagame en le désignant comme étant l’auteur principal de cette agression ? Le discours, c’est bon mais qui est responsable du génocide congolais (plus de 10 millions de morts depuis 1993) et de 6 millions des déplacés internes ? Pourquoi le gouvernement de M. Tshisekedi n’a-t-il jamais saisi le Conseil de sécurité des Nations unies pour que celui-ci déclare le Rwanda comme pays agresseur de la RDC?.

De toutes les façons, le ténor de Lamuka alerte que les agresseurs ont décidé de rassembler le M23 et l’exécutif congolais pour appliquer, une fois de plus, la recette de l’infiltration des institutions congolaises, au moyen de l’intégration et du brassage.

En réalité, a-t-il dévoilé, le processus de Nairobi est un processus de validation de nouvelles frontières des territoires conquis en RDC par le Rwanda. A en croire Fayulu, il est prévu que Tshisekedi ramène un accord de cessez-le-feu qui, malheureusement, aura consacré l’occupation.

“C’est ce que j’appelle le fait accompli d’occupation. Et, c’est cela le vrai but de cette guerre”, a martelé l’ancien candidat à la présidentielle de 2018. D’après lui, le président Tshisekedi a signé de nombreux accords avec les pays qui nous agressent et aucun de ses accords n’a jamais été révoqué.

Nos tags

Politique
Ceni
Expo Dubaï
Femme
Élection
GUERRE

Le procès de quatre des accusés de l’attentat jihadiste de la ville balnéaire de Grand-Bassam en 2016, le premier commis en Côte d’Ivoire, qui avait fait 19 morts civils dont des ressortissants européens, s’est ouvert mercredi à Abidjan.


Économie

Le ministère de l’Economie a revu à la hausse les prix des carburants terrestres. C’est ce qui ressort de l’arrêté n°039 portant fixation des prix des carburants dans la zone ouest, signé le 28 novembre par Nicolas Kazadi, ministre ad intérim.

Appel d'offres

Maintenance des splits des sites d’Equity BCDC de l’Est, du Nord et du Centre


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.