Le Direct
Radio

Le café littéraire du collectif Bookutani fait ses premiers pas en Belgique

Le premier café littéraire de Bookutani s’est tenu vendredi 25 novembre au sein de l’ambassade de la République démocratique du Congo auprès du Benelux.

Par Jimmy Sita

Les panélistes du premier café littéraire de Bookutani @Photo Droits tiers

publié le 28 novembre 2022 à 08:39:15

À l’occasion, ce nouveau cadre a valorisé la littérature congolaise mais aussi africaine. L’information a été communiquée Ouragan.cd par l’une des co-fondatrices du Collectif littéraire Bookutani et directrice du Prix Émilie-Flore Faignond, Élodie Ngalaka.

Axé autour du thème : “Prix littéraire : enfer ou paradis ?” et organisé sous le haut patronage de Christian Ndongala Nkuku, le premier café littéraire de Bookutani a bel et bien été une occasion de redonner à la littérature congolaise ses lettres de noblesse.

Les figures de proue du collectif ont constaté que depuis un certain temps, les livres et l’auteur congolais avaient du mal à briser le plafond de verre pour être mieux vendu ailleurs.
Parlant au nom du collège de fondateurs de Bookutani, Élodie Ngalaka est d’avis que cette première tentative a apporté à sa manière, une bouée de sauvetage à la littérature congolaise. “Bookutani suivant ses objectifs de valorisation de la littérature congolaise, avait disposé sur deux tables quelques exemplaires de romans et de bandes dessinés exclusivement écrits par des auteurs congolais. Nombreux sont ceux qui découvrirent pour la première fois quelques titres de notre littérature et nous assurèrent que leur bibliothèque familiale allait s’enrichir. Le public a acquis des exemplaires des quelques auteurs présents et repartir avec leur livre dédicacé”, a-t-elle indiqué.

Les œuvres de Bienvenue Séné Mongaba, cette auteur congolais qui est passée de la vie à trépas, ont attiré l’attention d’un grand monde, surtout qu’en plus le “Séné”, dictionnaire multilingue conçu par notre regretté défenseur des langues nationales congolaises eut lui aussi un franc succès, beau cadeau notamment à offrir à nos enfants qui ne connaissent pas forcément la richesse langagière du Congo.

Selena, sa fille présente au café littéraire avec son frère et sa mère, me rappella que application “Monoko” créée par son père était accessible pour aider les personnes à la pratique du langala.

Émue par la réussite de cette première tentative, la directrice du Prix Émilie-Flore Faignond ne s’est pas tue. Elle a réitéré ses remerciements aux personnes présentes à ce rendez-vous vespéral. “Quelles que soient nos origines, nous nous sommes tous vraiment sentis chez nous dans cette accueillante Maison du Congo”. Merci pour la présence au panel d’écrivains primés : Elvis Ntambua Mampuele, Lilia Bongi et Émilie-Flore Faignond. Merci aussi à Yannick Tshitenga, féru de littérature et fidèle des événements de Bookutani et sara mortoni, épouse du regretté Sene Mongaba et directrice des éditions Mabiki Wavre d’avoir accepté de faire partie de notre panel élargi et d’avoir enrichi le débat avec leurs points de vue. Merci enfin à tous les acteurs présents : “les membres de la mission diplomatique, les divers prestataires et le public qui ont participé au succès de cette première édition du café littéraire. Je ne finirai pas mes propos sans remercier notre modératrice MOKO pour ses brillantes questions posées quant au thème choisi”, s’est-elle lâché.

Agrémenté par une courte animation musicale de Massamba Nzinga, le premier café littéraire de Bookutani a réussi à approfondir les échanges entre différents invités et baliser le chemin de la pure convivialité entre les amoureux de belles lettres de ce collectif littéraire basé en Belgique avec une antenne à Kinshasa.

Nos tags

Visite papale
Enrôlement
Élection
Ceni
GUERRE
Agression
Politique

Au pied du volcan Nyiragongo, à une dizaine de kilomètres de Goma au Nord-Kivu, les travaux d’aménagement du site où devait se tenir la messe papale s’étaient arrêtés depuis fin juin. Du chantier ouvert il y a 7 mois, il ne reste que la charpente de la tribune et quelques traçages de la vaste étendue qui était déjà compartimentée en zones.


Election

Le Panel des experts de la société civile qui avait alerté depuis août 2022 qu’il est techniquement impossible d’organiser les élections en décembre 2023 a rendu son rapport d’observation à mi-parcours sur l’opération d’identification et enrôlement des électeurs. Pour cette organisation spécialisée en matière électorale, il serait très dangereux pour le pays que les institutions de la République, les hommes politiques et les acteurs majeurs de la société civile ne prennent pas en compte la situation délétère du moment.

Appel d'offres

Maintenance des splits des sites d’Equity BCDC de l’Est, du Nord et du Centre


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.