Le Direct
Radio

Kasaï : une saison agricole ratée à Luebo, la FAO indexée (NSCC)

La Nouvelle société civile congolaise du Kasaï accuse l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) de faire rater la saison agricole aux milliers de producteurs du territoire de Luebo, dans le Kasaï.

Par Faustin Nkumbi

Des semences distribuées aux producteurs lors de la saison agricole @Photo Droits tiers

publié le 8 novembre 2022 à 18:41:46

Le coordonnateur provincial adjoint, David Mpanda Tshitenge s’est plaint de voir des milliers de producteurs du territoire de Luebo rater leur saison agricole à cause du manque de semences que la FAO devrait leur livrer.

Lors de son passage dans une émission à la Radio télévision Kilimandjaro (KRTC), David Mpanda a fustigé l’attitude de cette agence du système des Nations unies, qui n’a pas tenu, selon lui, sa promesse faite à la population ciblée pour la remise des semences.

Pour cet activiste de la société civile, la FAO s’est amandée auprès du gouvernement provincial du Kasaï. Et le ministre provincial de l’Agriculture, Diallo Meba Kalumba, qui a fait le déplacement de Luebo, a été mis à contribution pour calmer la population locale.

Il leur a rassuré que la distribution des semences par la FAO se fera à la saison agricole prochaine. Par ailleurs, la Nouvelle société civile congolaise rappelle que la FAO n’est pas à son premier acte. Elle a déjà fait rater la saison agricole aux producteurs dans d’autres provinces. Contacté par Ouragan.cd, la FAO a éclairé l’opinion sur la situation prévalant dans le territoire de Luebo. D’emblée, dans le cadre de son programme d’appui aux ménages vulnérables pour la saison A2022/2023, la FAO s’est défendue, expliquant n’avoir pas assuré la distribution directe des semences vivrières à 5.000 ménages du territoire de Luebo comme planifié. Cette situation regrettable se justifie par les raisons suivantes :

  • Arrivée tardive des semences de maïs à Kananga due à des problèmes logistiques auxquels le fournisseur a dû faire face ;
  • Attaque d’une partie des semences de maïs par les charançons, ce qui a impacté sur la qualité des semences. La FAO ne peut pas distribuer des semences de mauvaise qualité.
  • Livraison partielle des semences de niébé. Ainsi, 4 tonnes de semences de niébé ont pu être distribuées à Luebo pour valoriser les champs communautaires.

C’est dans ce cadre qu’une délégation conduite par le ministre provincial de l’Agriculture, M. Diallo Meba Kalumba, et de l’inspecteur provincial de l’Agriculture accompagné par le responsable du bureau provincial de la FAO, s’est rendue sur place à Luebo pour rencontrer toutes les parties prenantes impliquées dans la mise en œuvre du projet “fourniture d’urgence d`intrants agricoles aux ménages vulnérables affectés par l’insécurité alimentaire et nutritionnelle au Kasaï et Kasaï central”, afin de mettre en place avec les communautés, des stratégies visant à capitaliser la composante agricole du projet dans la zone.

Lors de cet échange à Luebo, la FAO a apporté des éclaircissements et s’est excusée auprès de délégués des communautés bénéficiaires, aux membres de la société civile apportant ainsi un message d’apaisement. Ainsi, en vue non seulement de respecter le calendrier cultural de la zone mais aussi de distribuer des semences de qualité, de commun accord avec toutes les parties prenantes, il a été décidé que les prochaines distributions de semences vivrières seront organisées en saison B 2023, dès mi-janvier 2023. En attendant, les ménages bénéficiaires recevront des formations techniques avec l’appui du ministère de l’Agriculture.

La FAO travaille en étroite collaboration avec les services techniques du ministère de l’Agriculture, notamment le Service national des semences, pour s’assurer que les semences de qualité sont distribuées. Et si les inspections provinciales de l’agriculture ont été appelés à veiller au respect des calendriers culturaux.

La FAO, pour cette saison agricole, a distribué dans le Kasaï et le Kasaï central près de 1160 tonnes de semences de qualité à temps au niveau de 4 zones de santé, 29 aires de santé et 422 villages touchant 29.000 ménages (174.000 personnes environ). Par ailleurs, il est prévu que la FAO distribue dans les prochains mois à partir de décembre près de 700 kg de semences maraîchères et quelques 50.000 poules et lapins à quelque 19.000 ménages dans les provinces du Kasaï et Kasaï central.

Nos tags

Politique
Ceni
Expo Dubaï
Femme
Élection
GUERRE

L’insécurité alimentaire et nutritionnelle faire parmi les fléaux qui gangrènent la République démocratique du Congo depuis des années. Plusieurs provinces touchées par les conflits armés et intercommunautaires sont les plus frappées. Voilà pourquoi, le Réseau de l’alliance parlementaire pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle en République démocratique du Congo (RAPSAN/RDC) a résolu d’impliquer les députés nationaux et les sénateurs dans ce combat contre la faim.


Justice

Contre toute attente, la Cour constitutionnelle donne raison à Pascal Beveraggi dans l’affaire qui l’oppose à Moise Katumbi. Un arrêt controversé est rendu aux forceps. L’acte étonne non seulement les acteurs de la justice mais également des citoyens lambda.

Appel d'offres

Maintenance des splits des sites d’Equity BCDC de l’Est, du Nord et du Centre


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.