Le Direct
Radio

Insécurité à Lubumbashi, quelques jeunes de l’UNAFEC arrêtés par la police

Leur identité a trahi. Quelques jeunes de l’UNAFEC ont été arrêtés par les forces de l’ordre lors des patrouilles nocturnes dans la commune de la Kenya à Lubumbashi.

La commune de la Kenya à Lubumbashi où quelques jeunes de l’UNAFEC terrorisent la population, selon la police qui a mis la main sur quelques quelques-uns d’entre eux @Photo Droits tiers

publié le 30 novembre 2022 à 14:30:28

Au moment où des cas d’insécurité sont déplorés à travers la ville, la police a présenté un groupe de jeunes de l’UNAFEC les accusant de perturber la quiétude des paisibles lushois.

Selon le chef de la police, le groupe est non seulement bien organisé mais aussi équipé pour semer la terreur dans la commune de la Kenya, le fief de leur parti politique. Dans la nuit du dimanche 27 à lundi 28 novembre 2022, deux maisons ont été visitées par ces jeunes qui, dans leur mode opératoire, n’emportent pas uniquement les biens de valeur et l’argent, mais torturent surtout leurs victimes, principalement les femmes et les enfants.

Au quartier Lualaba où ils ont opéré tout récemment, des matelas avaient été emportés comme aussi des postes téléviseurs. Malheureusement pour cette bande de délinquants, une équipe d’intervention rapide de la police les avait poursuivis jusque dans leur tanière où les effigies du parti politique UNAFEC et des machettes neuves ont été découvertes.

Deux jeunes hommes, la vingtaine révolue, avec des casquettes des groupes de militants “Nguvu ya Baba, Zulu et Ninja” sont passés aux aveux. Ils ont nommément cité leurs complices et même leur instructeur. A la direction du parti, aucun responsable n’a pipé mot. Ce silence radio étonne un activiste des droits de l’homme qui exige la désapprobation officielle de ces actes par le parti.

Le chef de la police promet de traquer ces inciviques jusqu’à leur capitulation. Il a appelé la population de cette municipalité au calme. La police s’est engagée à mettre hors d’état de nuire tous les criminels de la commune rouge pour redonner la quietude à la population.

Glovic Mpoyo

Nos tags

Visite papale
Enrôlement
Élection
Ceni
GUERRE
Agression
Politique

L’ingénieur André Kopita dénonce la spoliation d’environ 50 de 300 hectares de la concession du jardin botanique et zoologique de Gbadolité, au Nord-Ubangi.


Visite papale

Réconforté et affermi par le message de paix du Pape François, Martin Fayulu décide d’accorder finalement le pardon à ceux qui ont volé, selon lui, la victoire du peuple en 2018.

Appel d'offres

Maintenance des splits des sites d’Equity BCDC de l’Est, du Nord et du Centre


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.