Le Direct
Radio

Des militaires rwandais ont pillé et incendié deux maisons à Kiseguro

Des mouvements des troupes rwandaises et ougandaises du M23 étaient signalés depuis samedi et dimanche à Rutshuru, Kiwanja, Tongo, Rumangabo et Rugari. “On les voit quitter leurs positions pour se rendre on ne sait où”, a alerté un habitant de Rutshuru-centre.

Par Richard Ntumba

Les militaires rwandais déguisés M23 sèment la désolation à Rutshuru @Photo Droits tiers

publié le 22 novembre 2022 à 06:40:00

À Kiseguro, dimanche après-midi, les éléments M23 ont pillé et incendié deux maisons, plusieurs boutiques et des biens des personnes vandalisés. Les deux maisons ont été bombardées par des terroristes en colère, rapportent des témoins. Un activiste de la société civile affirme que leur mouvement qui n’a pas été expliqué à la population, ferait suite à un message de Bertrand Bisimwa. Le chef rebelle aurait donné l’ordre de piller toutes les localités avant de les abandonner.


Ces manœuvres militaires ne sont pas à confondre avec un quelconque retrait de ces forces terroristes du Congo. Tous les témoignages recueillis dimanche attestent que le M23 serait en train de se réorganiser pour renforcer sa présence plus à l’intérieur du Masisi afin d’échapper à tout processus de désarmement et de démobilisation.

Décidément, Paul Kagame, le seul commandant respecté du M23, serait en voie de lâcher l’aventure. Rien ne le certifie. D’où cette précaution de pousser ses commandos en profondeur du territoire de la République démocratique du Congo avec l’ambition de relancer la même entreprise une fois l’accord conclu avec le gouvernement de la RDC.

Nos tags

Politique
Ceni
Expo Dubaï
Femme
Élection
GUERRE

L’insécurité alimentaire et nutritionnelle faire parmi les fléaux qui gangrènent la République démocratique du Congo depuis des années. Plusieurs provinces touchées par les conflits armés et intercommunautaires sont les plus frappées. Voilà pourquoi, le Réseau de l’alliance parlementaire pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle en République démocratique du Congo (RAPSAN/RDC) a résolu d’impliquer les députés nationaux et les sénateurs dans ce combat contre la faim.


GUERRE

Après cinq jours de trêve, des combats à l’arme lourde ont repris jeudi dans l’est de la République démocratique du Congo entre le M23 et l’armée congolaise, qui a accusé ces rebelles d’avoir massacré mardi au moins 50 civils.

Appel d'offres

Maintenance des splits des sites d’Equity BCDC de l’Est, du Nord et du Centre


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.