Le Direct
Radio

De nouveaux mandataires véreux se coalisent contre la « Patrouille financière »

Aussitôt nommés, il se trouve des mandataires qui n’hésitent pas à menacer les inspecteurs de l’Inspection générale des finances. Pour eux, la « Patrouille » financière doit être mise au frigo. Le temps pour eux de se remplir les poches mais aussi de graisser la patte à leurs parrains politiques. A une année des élections, ils veulent sacrifier les vrais acquis de Félix Tshisekedi. Pourtant, le chef de l’État les a appelés à intérioriser les règles de bonne gouvernance.

Par Jeanric Umande

Jules Alingete, inspecteur général des finances, chef de service @Photo Droits tiers

publié le 25 novembre 2022 à 09:35:56

En dépit des menaces de tout ordre, des tentatives de corruption de son personnel et des campagnes de sape qui ciblent son inspecteur chef de service Jules Alingete Key, l’IGF demeure cette locomotive de la bonne gouvernance qui restaure à la fois l’image du régime Tshisekedi, la santé des entreprises publiques et la crédibilité internationale de la RDC. “Je dors calmement, sans problème”, a-t-il répondu à la presse. 34 ans de carrière, Jules Alingete Key est un inspecteur rompu dans la gestion des finances publiques. Il déclare puiser sa force de la loi qui donne à l’Inspection générale des finances, le pouvoir d’action. Dans son combat contre les prédateurs, le gendarme des finances est toujours encouragé et soutenu par le président Félix Tshisekedi. “Ce qui est en train d’être fait, n’est pas un travail de Jules Alingete, c’est le travail du président de la République qui matérialise ainsi sa vision de la bonne gouvernance”, ne cesse-t-il de le rappeler. Une manière d’expliquer le caractère sacré de sa mission. Lutte contre l’impunité, lutte contre le coulage des recettes de l’État, lutte contre la corruption, lutte contre l’enrichissement illicite et toutes les pratiques de mauvaise gouvernance. Une vision de Félix Tshisekedi qui tend à imprimer une nouvelle marque d’orthodoxie de gestion des finances publiques avec des effets palpables dans l’accroissement des recettes dans l’assiette fiscale.

L’opinion publique à Jules Alingete : Ne nous décevez pas, restez ferme

Au terme de l’enquête réalisée, il y a quelques mois, par GEC, EBUTELI et BERCI, Alingete figure dans le trio de tête des personnalités de la société civile les plus respectées et adulées par les Congolais. Le flic financier vient après le Prix Nobel de la paix, Denis Mukwege et Fridolin Cardinal Ambongo. Il s’avère donc que l’opinion perçoit en Jules Alingete Key et son équipe, une ardeur exceptionnelle du bien-faire. Un courage actif du changement des mentalités dans la gestion des affaires publiques qui administre pédagogiquement une nouvelle façon de gouverner la res publica.

Nous saluons la méthode Alingete puisque nous voyons les résultats sur le terrain. Enfin, les directeurs généraux des entreprises publiques observent un recul et ne se manifestent que dans la préservation et la mobilisation des finances de l’État, a commenté un intervenant actif du secteur.

Les Congolais qui apprécient l’agir de l’Inspection générale des finances (IGF) encouragent le président de la République à redoubler d’attention et de soutien à son inspecteur chef de service Jules Alingete Key qui fait face à plusieurs machines déstabilisatrices. “Les mêmes qui chantent les performances du chef de l’État s’adonnent à torpiller l’action de l’IGF, une drôle de façon de soutenir le président. Ce qui fait penser à quelqu’un qui scille l’arbre sur lequel il est assis”, s’étonne un cadre politique de l’Union sacrée.

Une autre opinion, quant à elle, dit craindre pour la sécurité physique du patron de l’IGF. “Jules Alingete Key est un personnage qui attire à la fois admiration et courroux.” Admiration pour cette majorité des Congolais qui voient le pays changer de paradigme de gestion des finances publiques et courroux chez ceux-là qui refusent d’adhérer à la politique du chef de l’État mieux connue sous “Le Peuple d’abord”, se préoccupe un cadre d’une régie financière de Kinshasa. Pour la plupart des Congolais, l’IGF doit aller de l’avant, affronter les obstacles et défier les braqueurs des finances publiques.

Nos tags

Politique
Ceni
Expo Dubaï
Femme
Élection
GUERRE

L’insécurité alimentaire et nutritionnelle faire parmi les fléaux qui gangrènent la République démocratique du Congo depuis des années. Plusieurs provinces touchées par les conflits armés et intercommunautaires sont les plus frappées. Voilà pourquoi, le Réseau de l’alliance parlementaire pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle en République démocratique du Congo (RAPSAN/RDC) a résolu d’impliquer les députés nationaux et les sénateurs dans ce combat contre la faim.


GUERRE

Après cinq jours de trêve, des combats à l’arme lourde ont repris jeudi dans l’est de la République démocratique du Congo entre le M23 et l’armée congolaise, qui a accusé ces rebelles d’avoir massacré mardi au moins 50 civils.

Appel d'offres

Maintenance des splits des sites d’Equity BCDC de l’Est, du Nord et du Centre


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.