Le Direct
Radio

Sud-Kivu : menacé de mort, le journaliste Aboubakar Kigabi en cavale

Le journaliste de Libre Grands Lacs Aboubacar Kigabi reste en cavale à la suite des menaces des proches du gouverneur du Sud-Kivu Théo Ngwabidje.

Par Athanase Mwenge

Le journaliste Aboubakar Kigabi recherché par les services de sécurité du Sud-Kivu sur ordre du gouverneur de province, selon Les Grands Lacs @Photo Droits tiers

publié le 23 octobre 2022 à 14:57:01

L’entourage du gouverneur n’a pas bien digéré certains des articles rédigés par Aboubacar Kigabi, membre de Journaliste en Danger (JED). Depuis samedi 22 octobre 2022, il est sous filature des agents de la cellule d’investigation du gouvernorat du Sud-Kivu et des services de sécurité.

Il est recherché, selon plusieurs sources proches du gouverneur de province, pour avoir diffusé l’information sur les manifestations exigeant la démission de l’autorité provinciale, qui ont eu lieu à CAHI, chez Maria Kachelewa, Panzi/Mulengeza et plusieurs autres endroits de la ville de Bukavu le vendredi 21 octobre 2022.

Selon les mêmes sources, le gouverneur Théo Ngwabidje ne tolère pas les publications du journaliste Aboubakar Kibagi sur sa gouvernance, notamment sur le cas de dénonciation des détournements de fonds publics, spoliation des maisons de l’Etat.

“Jikinge, gouv aseme mpaka aku manger” pour dire « protège-toi, le gouverneur est déterminé et veut ta peau », a lancé un proche de l’autorité provinciale au journaliste Aboubakar Kigabi.

Peu avant, le coordonnateur adjoint de la cellule d’investigation du gouvernorat lui a aussi écrit pour lancer une mise en garde, comme quoi, le journaliste insulte les autorités provinciales et fait la propagation des faux bruits.

Une autre menace est venue de la cellule de communication du gouverneur Ngwabidje. “Pourquoi tu avais fui Bukavu pour Uvira ? Tu le diras un jour devant un OPJ spécialisé”, a écrit un membre de la cellule de communication du gouverneur au journaliste Aboubakar Kigabi.

Selon plusieurs sources, le chef de l’exécutif provincial a aussi instruit le ministre provincial des Médias pour l’ouverture d’un dossier contre le journaliste. La forme de ce dossier du journaliste Aboubakar Kigabi n’étant pas encore révélée.

Libre Grands Lacs condamne cette attitude des autorités du Sud-Kivu qui veulent taire cette plume par des menaces et prévient que toute atteinte à l’intégrité physique sera mis sur la tête de Théo Ngwabije. Le journaliste de Libregrandlac.com vit désormais en cachette et demande aux organisations de défense des droits des journalistes d’intervenir pour qu’il recouvre sa liberté et exerce son travail au quotidien en toute quiétude.

Nos tags

Politique
Ceni
Expo Dubaï
Femme
Élection
GUERRE

Le procès de quatre des accusés de l’attentat jihadiste de la ville balnéaire de Grand-Bassam en 2016, le premier commis en Côte d’Ivoire, qui avait fait 19 morts civils dont des ressortissants européens, s’est ouvert mercredi à Abidjan.


Appel d'offres

Maintenance des splits des sites d’Equity BCDC de l’Est, du Nord et du Centre


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.