Le Direct
Radio

RDC : Didier Mumengi veut faire de l’agriculture, l’activité économique principale

Le sénateur, Didier Mumengi booste l’état d’esprit des Congolais via son ouvrage “militariser l’agriculture” en vue de faire de l’agriculture, l’activité économique principale en République démocratique du Congo.

Par Saint Hervé M’Buy

Joëlle Bile milite pour 7 jours d’activisme, agriculture et environnement @Photo Droits tiers

publié le 21 octobre 2022 à 23:05:08

Il est question ici pour l’orateur que les Congolais puissent se mobiliser pour lutter contre la mauvaise consommation alimentaire. Ces idéaux ont été exposés par cet homme de culture à l’occasion d’une conférence liée en marge de la célébration de la Journée internationale de la lutte contre la pauvreté en la salle du Centre Wallonie-Bruxelles de Kinshasa. La rencontre a été organisée par la structure Congolese women pilotée par Mme Joëlle Bile, dans le cadre des 7 jours d’activisme, en faveur de l’agriculture et de l’environnement qu’elle a initié dans les différents sites de la ville province de Kinshasa. Didier Mumengi estime qu’il faut décréter l’état d’urgence de l’agriculture en créant un corps ou une force agricole militaire dans l’optique d’en faire une activité prioritaire du pays.

Didier Mumengi n’était pas le seul dans cette tribune. D’autres panelistes comme Dr Serge Mbay de (Bilanga Ya Beto), Mme Madeleine Andeka, et Mme Irmine Nzuzi, ont exprimé leur intention pour le développement de l’agriculture en RDC. Cette conférence a sensibilisé les agents et acteurs du secteur agricole de recourir aux experts en vue de leur apporter des multiples pistes de solutions afin d’exterminer le problème alimentaire en RDC.

Madeleine Andeka, prenant la parole au nom de la société civile, a présenté à l’assistance les 17 différents piliers de l’objectif du développement durable proposés lors de l’Assemblée générale de l’ONU en 2015 pour lutter contre la misère.

Ce projet, estime-t-elle, pour la RDC, coûterait plus de 30.000.000.000$ . Sur ce, elle a interpellé chaque congolais à booster et influencer son secteur pour pallier ce problème. Complétée par la responsable de la concession Ascado Eco Lodge, qui pour sa part, a saisi l’occasion pour partager son expérience avec les participants. Et dit, avoir créé l’emploi grâce aux différentes activités exercées dans sa ferme. Il s’agit de l’élevage, la pisciculture, l’implantation des arbres fruitiers et l’agriculture qui demeurent les principales activités. Vous devez savoir en quoi vous vous attendez. Qu’est-ce que vous voulez ? Par où commencer ? Je recommande de faire de l’agriculture en groupe, ne le faites pas seul. Quand vous êtes dans un groupe, vous allez apprendre de l’expérience des autres et apprendre de vos propres erreurs. Il faut faire appel aux experts, a conscientisé l’assistance le propriétaire de Bilanga Ya Betu, Serge Mbay.

Nos tags

Politique
Ceni
Expo Dubaï
Femme
Élection
GUERRE

L’insécurité alimentaire et nutritionnelle faire parmi les fléaux qui gangrènent la République démocratique du Congo depuis des années. Plusieurs provinces touchées par les conflits armés et intercommunautaires sont les plus frappées. Voilà pourquoi, le Réseau de l’alliance parlementaire pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle en République démocratique du Congo (RAPSAN/RDC) a résolu d’impliquer les députés nationaux et les sénateurs dans ce combat contre la faim.


GUERRE

Après cinq jours de trêve, des combats à l’arme lourde ont repris jeudi dans l’est de la République démocratique du Congo entre le M23 et l’armée congolaise, qui a accusé ces rebelles d’avoir massacré mardi au moins 50 civils.

Appel d'offres

Maintenance des splits des sites d’Equity BCDC de l’Est, du Nord et du Centre


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.