Le Direct
Radio

Patrick Muyaya : « la loi sur l’accès à l’information sera adoptée ce vendredi au Conseil des ministres »

Le ministre de la Communication et médias, Patrick Muyaya a réitéré son implication pour l’aboutissement de la loi sur l’accès à l’information. Mercredi lors d’un atelier organisé à Kinshasa en marge de la journée internationale sur l’accès universel à l’information, il a annoncé d’ailleurs que « la loi sur l’accès à l’information sera adoptée ce vendredi au Conseil des ministres ». Un progrès notable pour le pays dans le secteur de la liberté d’informer.

Par Saint Hervé M’Buy

Partrick Muyaya plaide pour l’aboutissement de la loi sur l’accès à l’information @Photo Ouragan.cd

publié le 6 octobre 2022 à 10:49:39

« Notre présence se justifie par le fait qu’il fallait faire le point sur les progrès obtenus depuis la tenue des États généraux. Par exemple, la nouvelle loi sur l’accès à l’information sera adoptée en Conseil des ministres cette semaine. Ce qui nous permettra de commencer le débat au niveau parlementaire dès que les députés pourront l’aligner à l’ordre du jour », a révélé Patrick Muyaya. L’orateur a rassuré aux professionnels de médias mais aussi au porteur de la loi sur l’accès à l’information, le député Moïse Nyarugabo Muhizi Mugeyo que son gouvernement exerce un plaidoyer au niveau de l’Assemblée nationale pour que cette loi soit aussi avalisée et adoptée au niveau de la Chambre haute du Parlement. “Le plus grand travail sera au niveau de sa compréhension auprès de nos administrations”, a martelé Patrick Muyaya.

Représentant le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde, le ministre des Médias a rappelé que le gouvernement congolais a déjà exprimé sa bonne volonté de changer globalement le secteur d’exercice de la liberté de la presse d’une part, et d’autre part, de l’accès à l’information. Pour l’orateur, cette disposition du gouvernement à l’endroit de la presse en RDC découle des travaux des États généraux de la communication, dirigés par le président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi.

Pour Internews, principal partenaire dans le secteur de médias en RDC, représenté par son directeur pays, Karim Bénard Dende, son assistance technique et financier aux médias et plus particulièrement au Collectif 24 se poursuivra afin de mener à bien ce plaidoyer pour l’applicabilité de cette loi sur l’accès à l’information en RDC. Pour sa part, le nouvel ambassadeur de Suisse en RDC est revenu sur l’importance de la loi sur l’accès à l’information. D’après lui, elle favorise la promotion de responsabilité démocratique. Cette loi est une garantie de la bonne gouvernance. De son côté, l’ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique a réitéré son engagement à soutenir la démocratie et l’accès à l’information.

C’était aussi une occasion de faire le suivi des États généraux de la communication qui ont eu lieu en janvier de cette année en cours. Pour l’UNESCO, représenté par Augustin Bikale, l’information est capitale et joue un rôle important dans la société. « Tout le monde doit y avoir un accès égal et le pays doit adopter de dispositions constitutionnelles, réglementaires et politiques ». Le porteur de cette loi à l’Assemblée nationale, Moise Nyarugabo s’est préoccupé du parcours de combattant que connait cette loi sur l’accès à l’information pour son aboutissement au niveau du Parlement. « Cette loi existe depuis 2013. Elle a été présentée au Sénat, envoyée à l’Assemblée nationale pour examen. Il restait juste que la commission paritaire harmonise. En 2020, j’ai encore introduit la loi et en 2021, je l’ai encore rappelé », a ajouté Nyarugabo.

En effet le 28 septembre de chaque année, le monde célèbre la journée internationale de l’accès universel à l’information. Une journée consacrée par la résolution 74/5 du 15 octobre 2019 de l’Assemblée générale des Nations unies. Pour cette année, la cérémonie commémorative a été organisée par le Collectif 24. L’activité a été exceptionnellement reportée au 05 octobre au Fleuve Congo Hôtel pour des raisons protocolaires.

La journée à l’accès à l’information était axée sur les difficultés et les possibilités d’accès à l’information dans un monde numérique. A Kinshasa, le Collectif 24 ne cesse de mener son plaidoyer pour le vote de cette loi. Une loi qui va constituer une grande avancée pour la consolidation de la démocratie en RDC, mais aussi assurer l’éclosion de principes de la transparence.

Nos tags

Politique
Ceni
Expo Dubaï
Femme
Élection
GUERRE

Le procès de quatre des accusés de l’attentat jihadiste de la ville balnéaire de Grand-Bassam en 2016, le premier commis en Côte d’Ivoire, qui avait fait 19 morts civils dont des ressortissants européens, s’est ouvert mercredi à Abidjan.


Appel d'offres

Maintenance des splits des sites d’Equity BCDC de l’Est, du Nord et du Centre


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.