Le Direct
Radio

Le Rwanda “regrette” l’expulsion de son ambassadeur à Kinshasa

Le Rwanda a “noté avec regret” dimanche la décision de la République démocratique du Congo (RDC) d’expulser son ambassadeur à Kinshasa.

publié le 30 octobre 2022 à 14:52:47

“Il est regrettable que le gouvernement de RDC continue de faire porter au Rwanda la responsabilité de ses propres échecs de gouvernance et de sécurité”, a affirmé un communiqué des autorités rwandaises, en ajoutant que les forces de sécurité rwandaises à la frontière avec la RDC avaient été placées en état d’alerte.

Kinshasa a annoncé samedi l’expulsion de l’ambassadeur du Rwanda en RD Congo, alors que s’intensifient dans l’est de la RDC les combats contre la rébellion du M23 (Mouvement du 23 mars), que Kinshasa accuse le Rwanda de soutenir.

Cette décision est intervenue à l’issue d’une réunion du Conseil supérieur de Défense de RDC, présidée par le président congolais Félix Tshisekedi, qui a fait état d’“une arrivée massive d’éléments de l’armée rwandaise” pour appuyer le M23 “en vue d’une offensive générale contre les positions des forces armées” congolaises.

Par conséquent, a ajouté le porte-parole du gouvernement congolais Patrick Muyaya, “le Conseil supérieur de défense demande au gouvernement d’expulser dans les 48 heures M. Vincent Karega”, ambassadeur du Rwanda en RDC, du fait notamment “de la persistance de son pays à agresser la RDC”.

Le regain de tension dans l’est de la RDC a également conduit la mission de l’ONU en RDC (Monusco) à “relever le niveau d’alerte” de ses troupes en soutien aux forces armées congolaises dans leurs opérations contre le M23.

Nos tags

Politique
Ceni
Expo Dubaï
Femme
Élection
GUERRE

L’insécurité alimentaire et nutritionnelle faire parmi les fléaux qui gangrènent la République démocratique du Congo depuis des années. Plusieurs provinces touchées par les conflits armés et intercommunautaires sont les plus frappées. Voilà pourquoi, le Réseau de l’alliance parlementaire pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle en République démocratique du Congo (RAPSAN/RDC) a résolu d’impliquer les députés nationaux et les sénateurs dans ce combat contre la faim.


Justice

Contre toute attente, la Cour constitutionnelle donne raison à Pascal Beveraggi dans l’affaire qui l’oppose à Moise Katumbi. Un arrêt controversé est rendu aux forceps. L’acte étonne non seulement les acteurs de la justice mais également des citoyens lambda.

Appel d'offres

Maintenance des splits des sites d’Equity BCDC de l’Est, du Nord et du Centre


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.