Le Direct
Radio

Kasaï : les photographes appelés au professionnalisme sur la prise des photos des finalistes

L’inspecteur principal provincial de l’EPST Kasaï 1, Honoré Mulumba Nyunyu a appelé les photographes à plus de professionnalisme sur la prise des photos des candidats finalistes de l’examen d’État 2022-2023.

Par Faustin Nkumbi

Les agents de l’Inspection principale provinciale de L’EPST Kasaï1 en train d’être formés sur la capture photos @Photo Droits tiers

publié le 21 octobre 2022 à 23:12:54

Il a lancé cet appel vendredi 21 octobre 2022, à la clôture de la formation sur la prise des photos numériques des candidats finalistes de l’examen d’État. Cette formation de trois jours s’est déroulée à l’Inspection principale provinciale de l’EPST Kasaï1. “Clôture des matières vues avec l’équipe qui a été choisie pour la prise des photos des élèves finalistes de cette année 2022-2023. C’est une formation de restitution qui a fait trois jours. Les photos doivent être tirées à l’aide des téléphones Android des élèves finalistes dans leurs centres respectifs et cela gratuitement car aucune somme ne peut-être demandée. L’argent des photos a été incorporé dans les frais exigés des fichiers EO1”, a expliqué Joseph Mambuela Katumba, chef du pool informatique, à l’Inspection principale provinciale de l’EPST Kasaï 1.

Honoré Mulumba Nyunyu a souligné que le déploiement des photographes se passera au moment où la saisie des noms de candidats aura pris fin. De ce fait, il a invité les finalistes à être présents le jour où les photographes passeront dans les centres pour cette fin. C’est pourquoi, les préfets des études ont été conviés à sensibiliser les élèves finalistes pour qu’ils obtiennent les fiches. “Ne sera photographié que l’élève finaliste qui a acheté sa fiche à 40.000 FC”.

Il a insisté sur la présence des photographes et de tous les candidats finalistes le jour de l’opération pour éviter les erreurs de l’année passée. “J’espère que vous avez pris au sérieux la restitution qui a été faite par le chef de pool informatique. Mais, il y a une phase de mise en pratique qui reste, celle de l’utilisation rationnelle de ces appareils pour la numérisation des photos. Certes, il y a eu des difficultés pour obtenir les diplômes retenus à Kinshasa parce qu’il n’y avait pas de fiches. Cette fois-ci, ce n’est pas un individu qui a pris le marché mais le ministère lui-même qui a organisé”, a dit Honoré Mulamba Nyunyu.

Nos tags

Politique
Ceni
Expo Dubaï
Femme
Élection
GUERRE

L’insécurité alimentaire et nutritionnelle faire parmi les fléaux qui gangrènent la République démocratique du Congo depuis des années. Plusieurs provinces touchées par les conflits armés et intercommunautaires sont les plus frappées. Voilà pourquoi, le Réseau de l’alliance parlementaire pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle en République démocratique du Congo (RAPSAN/RDC) a résolu d’impliquer les députés nationaux et les sénateurs dans ce combat contre la faim.


Justice

Contre toute attente, la Cour constitutionnelle donne raison à Pascal Beveraggi dans l’affaire qui l’oppose à Moise Katumbi. Un arrêt controversé est rendu aux forceps. L’acte étonne non seulement les acteurs de la justice mais également des citoyens lambda.

Appel d'offres

Maintenance des splits des sites d’Equity BCDC de l’Est, du Nord et du Centre


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.