Le Direct
Radio

Karega répudié, Mutamba exige plus de fermeté contre Kigali

L’expulsion de Vincent Karega, le diplomate rwandais en poste à Kinshasa est un signal fort de la détermination de notre État à faire face aux défis d’agression, d’occupation illégale de notre territoire et des intentions expansionnistes du Rwanda sur le peuple, les richesses et la souveraineté de notre pays. La mesure est un ouf de soulagement pour Maître Constant Mutamba, le président de la Dynamique progressiste révolutionnaire (DYPRO), une plateforme de l’opposition congolaise. Lui qui s’est toujours battu en première ligne pour qu’on renvoie Karega dans son pays.

Par Jeanric Umande

Mutamba à la tête d’un groupe de manifestants devant l’ambassade du Rwanda à Kinshasa pour exiger l’expulsion de Vincent Karega @Photo Droits tiers

publié le 30 octobre 2022 à 15:57:05

La DYPRO, opposition républicaine, se dit doublement satisfaite du fait que “cette expulsion intervient en réponse à ses multiples actions et exhortations adressées au chef de l’Etat et au gouvernement de la République”. Dans une déclaration rendue publique dimanche, le président de la DYPRO a “félicité le gouvernement congolais pour cette décision. Cependant, son chef de file exhorte l’exécutif à davantage de fermeté vis-à-vis de tous les pays ennemis aux ambitions bélliqueuses de désintégration de la République démocratique du Congo”.

La Dypro, plus proche des victimes de l’agression

Constant Mutamba Tungunga compatit aux souffrances des millions des populations du Nord-Kivu, “très spécialement celles de Bunagana, Jomba, Rutshuru, Kiwanja et Rumangabo condamnées à l’errance et à l’insécurité gratuites, exposées aux intempéries, aux maladies et à la famine à cause du Rwanda et de ses complices congolais et étrangers très assoiffés du pouvoir”, déclare-t-il. La Dypro invite l’ensemble du peuple congolais à se lever contre cette barbarie rwandaise et à lui barrer la route par tous les moyens de défense et d’autodéfense.

Nos tags

Visite papale
Enrôlement
Élection
Ceni
GUERRE
Agression
Politique

Au pied du volcan Nyiragongo, à une dizaine de kilomètres de Goma au Nord-Kivu, les travaux d’aménagement du site où devait se tenir la messe papale s’étaient arrêtés depuis fin juin. Du chantier ouvert il y a 7 mois, il ne reste que la charpente de la tribune et quelques traçages de la vaste étendue qui était déjà compartimentée en zones.


Appel d'offres

Maintenance des splits des sites d’Equity BCDC de l’Est, du Nord et du Centre


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.