Le Direct
Radio

JIA : les anesthésistes congolais déterminés à s’unir pour défendre leurs droits

Médecins et techniciens anesthésistes réanimateurs congolais ont célébré samedi 15 octobre 2022 à Kinshasa la journée internationale leur dédié.

Par Lydie Matadi

De gauche à droite, docteur Stéphane Mutombo, président national de la SARDC, Wivine Nsiala, présidente a.i de la CNTAR, professeure Berthe Barhayiga du département de réanimation des CUK @Photo Ouragan.cd.

publié le 15 octobre 2022 à 16:16:27

Une journée scientifique a marqué l’évènement. Placée sous le signe de l’unité, la manifestation a réuni les membres du Conseil national des techniciens anesthésistes réanimateurs (CNTAR) et ceux de la Société d’anesthésistes réanimateurs (SARDC) à l’amphithéâtre de l’église Fatima.

A l’occasion, les participants ont exprimé leur détermination à consolider l’unité pour leur intérêt commun. La journée étant célébrée sous le thème : méditation sécuritaire égale à la sécurité du malade, docteur Berthe Barhayiga, professeur au département de réanimation des Cliniques universitaires de Kinshasa a appelé à plus d’unité et d’entente entre membres de la corporation pour que les patients bénéficient des prises en charge de qualité.

Médecins et techniciens doivent travailler dans un climat d’entente et d’amour car ils sont collaborateurs. Ils doivent être tous animés par le souci de prodiguer des soins de qualité aux malades et pour l’amélioration de leurs conditions socio-professionnelles. L’harmonie doit régner entre les deux catégories de professionnels de santé. Je salue ce jour car pour la première fois, médecins et techniciens se sont mis ensemble pour réfléchir sur l’avenir de leur corporation. Désormais, ce sera pareil, entre techniciens et médecins anesthésistes réanimateurs, a fait savoir la professeure Berthe Barhayiga.

Pour sa part, la présidente ad intérim de la CNTAR, Wivine Nsiala a souligné la nécessité d’améliorer la sécurité de l’anesthésiste dans le monde où plus de 70 pays ont moins de 5 anesthésistes pour 100 habitants. La RDC n’échappe pas à cette situation de carence, avec près de 1000 anesthésistes pour environ 100 millions d’habitants dont moins de 80 médecins anesthésistes formés.

Wivine Nsiala a relevé aussi les difficultés techniques auxquelles fait face l’anesthésiste dans l’exercice de son travail. Notamment le manque de matériel, la carence en oxygène, bref un plateau technique inadapté empêchant ce professionnel de santé de remplir ses tâches correctement.

Le président de la société d’anesthésistes réanimateurs de la RDC, le docteur Stéphane Mutombo a rappelé les défis en termes de ressources humaines et matérielles que le pays a besoin. Les anesthésistes espèrent être appuyés par l’État pour offrir les soins de qualité et la sécurité aux malades lors des interventions chirurgicales.

Il faut noter que cette journée scientifique a eu pour thème, “Anesthésie au centre de la médecine moderne en RDC”. Elle a été marquée par trois interventions, lesquelles ont tourné autour des sous-thèmes suivants : le principe d’autonomie professionnelle des anesthésistes réanimateurs, la médecine péri-opératoire et l’anesthésie mais aussi la gestion des incendies dans les institutions sanitaires.

Nos tags

Élection
Ceni
Politique
GUERRE
Agression
Culture
Économie

Une tragédie a frappé la ville de Bukavu, chef-lieu de la province du Sud-Kivu, dans l’est de la RDC. Une mère et ses trois enfants ont péri dans un incendie survenu dans la nuit de dimanche à lundi, a rapporté l’Agence congolaise de presse (ACP) ce lundi 10 juin, citant des sources locales.


Taux de change

DeviseCDF
1 Dollar Usa2,803.00 CDF
1 Euro3,044.90 CDF
1 Yuan384,59 CDF
1 FCFA 4,64 15686 CDF

Appel d'offres

Sélection des fournisseurs des équipements médicaux en faveur des projets du FCP III – Phase transitoire en Ituri et au Sud Kivu


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.