Le Direct
Radio

Bas-Uele : le gouverneur Nzanza veut redorer l’image de la justice

Le gouverneur de la province du Bas-Uele a annoncé mardi 04 octobre 2022 à Kinshasa son souhait de faire bénéficier sa province du programme gouvernemental de réhabilitation des infrastructures dans le secteur de la Justice.

Par Lydie Matadi

Le vice-ministre de la Justice Amato Bayubasire et le gouverneur du Bas-Uele Jean-Robert Nzanza @Photo Droits tiers

publié le 5 octobre 2022 à 14:14:14

Jean-Robert Nzanza Bombiti s’est entretenu sur le sujet avec Amato Bayubasire, le vice-ministre de la Justice. Les deux personnalités ont évoqué la question de réhabilitation des cours et tribunaux dans cette province située au Nord de la République démocratique du Congo.

Selon le numéro un de Bas-Uele, le fonctionnement de la Justice pose problème dans sa juridiction à cause de l’insuffisance de magistrats et de manque d’infrastructures. “En séjour à Kinshasa, nous sommes venus échanger avec le vice-ministre de la Justice sur la situation sécuritaire et le fonctionnement de l’appareil judiciaire dans la province du Bas-Uele. Nous lui avons présenté la situation qui prévaut actuellement chez nous, parce que la justice est inexistante en ce qui concerne la fonctionnalité des cours et tribunaux. Le vice-ministre nous a fait part de l’opération de recrutement des magistrats dont le test est prévu pour ce mois. Nous avons échangé aussi sur les infrastructures. Il nous a fait part d’un projet de réhabilitation de certaines infrastructures de l’appareil judiciaire de la RDC. Notre plaidoyer est que le Bas-Uele soit pris en compte lors de la mise en œuvre de ce projet”, a fait savoir le gouverneur J-R Nzanza.

Le gouvernement congolais tient à redorer le blason terni de la justice en République démocratique du Congo. L’une des solutions envisagées par la garde des Sceaux, Rose Mutombo est de combler la carence criante en termes de magistrats notamment avec le recrutement de nouveaux magistrats.

Nos tags

Politique
Ceni
Expo Dubaï
Femme
Élection
GUERRE

Le procès de quatre des accusés de l’attentat jihadiste de la ville balnéaire de Grand-Bassam en 2016, le premier commis en Côte d’Ivoire, qui avait fait 19 morts civils dont des ressortissants européens, s’est ouvert mercredi à Abidjan.


Appel d'offres

Maintenance des splits des sites d’Equity BCDC de l’Est, du Nord et du Centre


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.