Le Direct
Radio

Washington crée un fonds pour une partie des avoirs afghans

Washington a annoncé mercredi la création d’un fonds en Suisse pour gérer 3,5 milliards de dollars d’avoirs de la Banque centrale d’Afghanistan, gelés aux Etats-Unis depuis la prise de pouvoir des talibans.

Par Ouragan avec AFP

publié le 14 septembre 2022 à 10:33:16

Le nouveau Fonds afghan, basé à Genève, assumera les fonctions d’une banque centrale, comme le remboursement des arriérés de la dette afghane ou le paiement d’importations d’électricité, mais il pourrait aussi se voir confier d’autres missions à l’avenir, telles que l’impression de billets de banque, ont indiqué plusieurs hauts responsables américains.

Cette décision intervient après l’échec de négociations entre les talibans et l’administration américaine sur le déblocage des 7 milliards de dollars gelés depuis 13 mois aux Etats-Unis.

Dans une lettre à la banque centrale d’Afghanistan, le secrétaire adjoint au Trésor américain, Wally Adeyemo, regrette que l’institution afghane n’ait pas démontré son indépendance à l’égard des talibans, qu’elle n’ait pas respecté son engagement à financer la lutte contre le terrorisme, pris avant leur arrivée au pouvoir, et qu’elle n’ait pas nommé un observateur externe fiable.

Il n’y a actuellement aucune institution en Afghanistan capable de garantir que ces fonds ne seront utilisés qu’au bénéfice du peuple afghan, pas même la DAB, a souligné M. Adeyemo, utilisant l’acronyme officiel de la banque centrale, la Da Afghanistan Bank.

“Tant que ces conditions ne seront pas remplies, envoyer des avoirs à la DAB les placerait en situation de risque inacceptable et compromettrait leurs chances de bénéficier au peuple afghan”, a-t-il ajouté dans cette lettre obtenue par l’AFP.

Le nouveau Fonds Afghan sera établi à Genève, avec un conseil d’administration composé de quatre membres: deux économistes afghans indépendants des talibans, nommés par les Etats-Unis, un représentant du gouvernement américain et un autre du gouvernement suisse.

Le fonds, qui disposera d’un compte auprès de la Banque des règlements internationaux (BRI) – considérée comme la banque centrale des banques centrales -, financera l’accès des banques afghanes au système de paiement international SWIFT.

Les Etats-Unis affirment que la majeure partie des réserves devrait être préservée et “gérée de façon responsable” jusqu’à ce que la situation change, selon un haut responsable.

– Tout sauf les talibans –

Les Etats-Unis avaient gelé 7 milliards de dollars d’avoirs de la banque centrale afghane, qui étaient en dépôt à New York lorsque le gouvernement de Kaboul s’était brutalement effondré en août 2021, lors du retrait des forces américaines d’Afghanistan.

En février, Joe Biden avait souhaité que la moitié des 7 milliards soit réservée à l’indemnisation des familles de victimes des attentats du 11 septembre 2001.

Les talibans avaient vivement protesté contre le gel des avoirs, mais ils avaient ouvert des négociations avec Washington après un tremblement de terre ayant fait plus de 1.000 morts en juin dans l’est du pays.

Puis, en août, les Etats-Unis avaient tué dans une frappe de drone à Kaboul le chef d’Al-Qaïda Ayman al-Zawahiri, recherché depuis des années par les services secrets américains. Le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken avait alors déclaré que les talibans n’avaient pas tenu leur promesse de rompre tout lien avec le terrorisme.

Le nouveau fonds n’est pas destiné à l’assistance humanitaire, selon la numéro deux de la diplomatie américaine, Wendy Sherman.

Les Etats-Unis ont contribué à hauteur de 814 millions de dollars à l’aide humanitaire internationale depuis le changement de pouvoir en Afghanistan, distribués via les agences internationales et les ONG, en contournant les talibans, a-t-elle indiqué dans un communiqué.

Le Fonds afghan aidera à “alléger les souffrances et stabiliser la situation économique du peuple afghan tout en continuant à faire rendre des comptes aux talibans”, a ajouté la secrétaire d’Etat adjointe.

Selon une enquête effectuée en fin d’année dernière par la Banque Mondiale, 70% des ménages afghans sont incapables de répondre à leurs besoins essentiels, contre 35% peu avant le retour au pouvoir des talibans.

Un haut responsable du département d’Etat a indiqué que les Etats-Unis restaient prêts à tenir des “discussions pragmatiques” avec les talibans, y compris sur le sujet de la banque centrale.

Outre les milliards de dollars gelés par les Etats-Unis, 2 milliards de dollars d’avoirs afghans sont encore bloqués par le Royaume-Uni, l’Allemagne et les Emirats arabes unis.

Selon un  autre responsable américain, ces pays pourraient participer aux réserves du nouveau Fonds afghan.

Nos tags

Politique
Ceni
Expo Dubaï
Femme
Élection
GUERRE

La Casamance s’est recueillie lundi à la mémoire des près de 1.900 passagers du Sénégal et de multiples nationalités morts 20 ans plus tôt jour pour jour dans le naufrage du Joola, un des pires désastres maritimes civils de l’histoire.


Politique

C’est officiel . Le procureur de la Cour pénale internationale (CPI) a été officiellement saisi par une plainte de la Dynamique progressiste révolutionnaire contre le président de la République du Rwanda, Paul Kagame. Le regroupement politique accuse le chef de l’État rwandais de crimes de guerre, crimes contre l’humanité et crimes d’agression commis dans la partie Est de la République démocratique du Congo (RDC).

Appel d'offres

Banque centrale du Congo : Avis d’appel d’offres national


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.