Le Direct
Radio

Un tanker d’essence débarque dimanche à Muanda

Le gouvernement a cravaché pour dénouer rapidement la crise du carburant. La solution à la rareté de l’essence qui a créé depuis trois jours, d’énormes embouteillages aux stations-service, a été trouvée. Un bateau accoste dimanche à Muanda avec 28 mille tonnes métriques. Entre-temps, un deuxième navire est annoncé pour le 14 et un troisième le 28 septembre. Des stocks qui vont permettre aux Congolais de souffler après 72 heures de chemin de la croix.

Par Landry Amisi

Les installations de la Socir vont accoster les différents bateaux commandés par Le gouvernement @Photo Droits tiers

publié le 9 septembre 2022 à 17:23:29

Au forceps, le gouvernement a mis fin aux longues queues qui serpentaient les stations-service. Depuis midi, Budimbu a ordonné à SEP Congo et Lerescom, les deux sociétés pétrolières de la logistique, de ravitailler normalement les stations-service en carburants. “Le ministre des Hydrocarbures a instruit les sociétés pétrolières de lever le plan de contingentement et de servir les Kinois. Déjà ce vendredi 09 septembre, 1300 mètres cubes seront servis à la population afin de maîtriser la situation qui, à l’évidence, conduira à un retour à la normale”, a indiqué un de ses conseillers.

L’opération avait été ordonnée, explique Budimbu, pour maintenir la capitale à flots, “en attendant l’arrivée du bateau dont le ravitaillement était prévu le 14 septembre”. Au ministère des Hydrocarbures, on rappelle qu’il n’y a jamais eu rupture de stocks d’essence. Le plan de contingentement était une manière préventive pour éviter la rupture totale avant l’arrivée des navires. Ainsi, la levée de la mesure de contingentement va décanter la situation liée à la sécheresse de l’essence.

Lors de la réunion vendredi 9 septembre 2022, Budimbu avait ordonné aux entreprises opérant dans la logistique pétrolière (SEP Congo et LEREXCOM), l’augmentation du ratio de distribution de l’essence. Le souci était de revoir le plan de contingentement : la distribution pour la commercialisation de l’essence était limitée à 620 m3/jour, alors que la commercialisation habituelle oscille généralement autour de 1 100 m3. Elle vient d’être levée à ce jour.

Le chef de la police, le général Sylvano Kasongo, qui a participé à la réunion, a été mis à contribution afin que ses services assurent la fluidité des citernes de SEP Congo et de Lerescom qui vont procéder à la distribution de 1300 m3 dès ce vendredi.

L’objectif immédiat, selon le cabinet de Budimbu, consiste bien évidemment à répondre au flux important de la demande occasionnée par la spéculation dans la vente principalement de l’essence. Le retour à la normale met ainsi fin à la grogne quasi générale que le plan de contingentement a engendré.

Nos tags

Visite papale
Enrôlement
Élection
Ceni
GUERRE
Agression
Politique

Un cahier des charges reprenant les cas des violations de la Loi sur la sous-traitance, énumérés par la Fédération nationale des jeunes entrepreneurs du Congo (FNJEC), le club des sous-traitants et la Chambre des mines, a été déposé auprès de l’Autorité de régulation de la sous-traitance dans le secteur privé (ARSP).


Drame

Les organisations humanitaires nationales et internationales sont fortement préoccupées par la flambée des violences dans la province du Nord-Kivu. Des populations terrorisées manquent de tout dans les agglomérations de Kishishe et Kitshanga occupées par les terroristes du M23.

Appel d'offres

Maintenance des splits des sites d’Equity BCDC de l’Est, du Nord et du Centre


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.