Le Direct
Radio

Suisse : le ministère de l’Économie réduit ses prévisions de PIB face à la crise de l’énergie

Le ministère suisse de l’Économie a fortement réduit mardi ses prévisions de croissance pour 2022 et 2023 face à la crise énergétique et à l’inflation qui pèsent sur les grands débouchés pour ses exportations.

Par AFP avec Ouragan

publié le 20 septembre 2022 à 09:03:35

Le groupe d’experts de la Confédération, chargé de réaliser les prévisions conjoncturelles pour le secrétariat d’État à l’Économie (Seco), a revu son estimation pour le produit intérieur brut (PIB) à la baisse pour 2022, tablant désormais sur une hausse de l’ordre de 2% après l’avoir déjà abaissé à 2,6% lors de la précédente évaluation de mi-juin.

Pour 2023, la prévision de croissance a été réduite à 1,1%, contre 1,9% précédemment, indique le ministère de l’Économie dans un communiqué.

En tenant compte des événements sportifs, la croissance devrait s’établir à 2,1% en 2022 et à 0,8% en 2023, détaille-t-il.

La Suisse enregistre toujours un léger supplément de croissance les années où se tiennent des grands événements sportifs comme la Coupe du monde football, sous l’effet des bénéfices engrangés par les fédérations sportives comme la Fifa, dont siège se trouve à Zurich, ou le Comité international olympique (CIO), basé à Lausanne.

“L’économie suisse a enregistré un premier semestre positif en 2022, mais le tableau s’est assombri pour la suite”, explique le ministère de l’Économie dans le communiqué, évoquant “la situation tendue en matière d’énergie et la forte hausse des prix” qui grèvent les prévisions, “surtout en Europe”.

L’évolution favorable du marché du travail devrait continuer de soutenir la consommation, car l’inflation reste relativement modérée en Suisse, a soupesé le ministère de l’économie. Mais “le contexte international difficile” devrait freiner les branches exportatrices, “qui sont sensibles à la conjoncture”.

Le groupe d’experts a nettement revu à la baisse sa prévision pour la demande mondiale, en particulier pour ses grands partenaires commerciaux que sont la zone euro, les États-Unis et la Chine.

Le ministère de l’Économie ne s’attend plus à une hausse des exportations de marchandises que de 1,7% en 2022 (contre 4,7% prévu auparavant) et de 1,5% en 2023 (contre 2,5% attendu précédemment).

Nos tags

Élection
Ceni
Politique
GUERRE
Agression
Culture
Économie

La cheffe de la Monusco a prévenu mardi le Conseil de sécurité de l’ONU sur le risque d’une extension du conflit à l’échelle régionale si les efforts diplomatiques en cours visant à apaiser les tensions et à trouver des solutions politiques durables aux problèmes qui opposent la RDC et le Rwanda, échouent.


Sécurité

Le chef de l’épiscopat congolais, Mgr Marcel Utembi a suggéré l’introduction d’une prière spéciale pour la paix à la fin de chaque messe à partir du deuxième dimanche de carême. L’initiative vise à mobiliser les fidèles dans une démarche de prière et de réflexion au regard de la situation qui prévaut dans l’est du pays.

Taux de change

DeviseCDF
1 Dollar Usa2657 CDF
1 Euro2 862,83 CDF
1 Yuan369,13 CDF
1 FCFA4,36 CDF

Appel d'offres

Réalisation deux Forages dans la province de Kwango près de la ville de Kenge


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.