Le Direct
Radio

Shadary à Dodo Kamba : changez le bureau Kadima

Les chefs des confessions religieuses (aile Dodo Kamba) poursuivent leurs consultations auprès des leaders politiques et sociaux en vue de se faire une meilleure lecture des attentes des uns et des autres au sujet de la marche du processus électoral. Ce samedi, à l’étape du PPRD de Joseph Kabila, les hommes de Dieu ont été embarrassés de l’avis leur réservé par Emmanuel Ramazani Shadary.

Par Jeanric Umande

Le directoire politique du PPRD avec en tête Shadary Ramazani lors des discussions avec les chefs religieux pro-Kadima. @ Photo Droits tiers

publié le 11 septembre 2022 à 12:20:00

Révérend Dodo Kamba, Imam Moussa Rachid, Cheikh Abdallah Mangala, Mgr Simon Nzinga Maluka et tous les autres chefs religieux pro-Kadima ont été reçus ce samedi 10 septembre au siège national du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD) du sénateur à vie Joseph Kabila Kabange. D’après le service de communication du PPRD, Conduite par le Révérend Dodo Kamba Balanganay, président national et Évêque général de l’Église du réveil du Congo (ERC), la délégation de la commission d’intégrité et médiation électorale (CIME) a tenu à obtenir du leadership du PPRD sa lecture sur les contraintes de la feuille de route du cycle électoral congolais.

Un nouveau bureau de la CENI pour rassurer la nation

A travers son secrétaire permanent, le professeur Docteur Emmanuel Ramazani Shadary, le parti de Joseph Kabila a réitéré sa position inchangée sur les différents dossiers évoqués. “Le PPRD est prêt pour participer aux élections libres, transparentes, démocratiques et apaisées en 2023″, apprend-t-on de sa cellule de communication. Cependant, il a insisté sur le respect de la Constitution du 18 février 2006 et des lois de la République. “Concernant la crédibilité du processus électoral, le PPRD exige la mise en place d’un bureau consensuel de la CENI“. Ce qui suppose que les chefs religieux devraient réfléchir sur une nouvelle désignation d’un candidat commun en remplacement de Denis Kadima Kazadi qui a montré ses limites dans la gestion du processus électoral. Le PPRD récuse tout autant la composition de la Cour constitutionnelle actuelle et souhaite une Cour constitutionnelle impartiale conformément à la loi.

Le parti de Joseph Kabila Kabange rappelle, en outre, les prérogatives du gouvernement national afin d’éradiquer l’insécurité grandissante dans l’Est du pays. Parti avant-gardiste et porte-étendard, “le PPRD fustige l’apologie du tribalisme actuel et recommande l’unité nationale car la RDC est une mosaïque des peuples”, dit-il.

Au terme de l’exposé dit magistral du secrétaire permanent sur les sujets du jour, la position du PPRD est restée donc inchangée. “Les kabilistes réitèrent leur ferme volonté de concourir aux élections de 2023 moyennant le respect des différents préalables énumérés en face des chefs des confessions religieuses”, rapporte le département de la communication et médias du PPRD.

Nos tags

Politique
Ceni
Expo Dubaï
Femme
Élection
GUERRE

La Casamance s’est recueillie lundi à la mémoire des près de 1.900 passagers du Sénégal et de multiples nationalités morts 20 ans plus tôt jour pour jour dans le naufrage du Joola, un des pires désastres maritimes civils de l’histoire.


Justice

Tollé général après la liberté provisoire accordée à Vidiye Tshimanga, le “monsieur stratégie” du président Félix Tshisekedi poursuivi pour tentative de corruption et trafic d’influence.

Appel d'offres

Banque centrale du Congo : Avis d’appel d’offres national


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.