Le Direct
Radio

Rome veut renforcer sa coopération judiciaire avec la RDC

Le gouvernement italien veut renforcer sa coopération judiciaire avec la République démocratique du Congo (RDC).

La ministre d’État de la Justice et garde des Sceaux, Rose Mutombo Kiese s’entretenant avec l’ambassadeur italien, Alberto Petrangeli dans son cabinet de travail au ministère de la Justice. @Photo Droits tiers.

publié le 1 septembre 2022 à 19:04:01

La ministre d’État de la Justice, Rose Mutombo Kiese a échangé jeudi 1er septembre 2022 sur cette question, avec le diplomate italien en poste à Kinshasa, Alberto Petrangeli.

Les deux personnalités ont évalué les sujets touchant au renforcement du partenariat judiciaire entre les deux pays. “C’était une visite de courtoisie à madame la ministre d’État mais aussi une manière pour nous d’évaluer ensemble l’état de la coopération judiciaire entre nos deux pays. Il s’agit pour nous d’examiner comment améliorer et renforcer cette coopération judiciaire”, a ajouté le diplomate italien au sortir de l’audience.

La collaboration judiciaire entre l’Italie et la RDC consistera à échanger des informations pour des cas en cours et des enquêtes judiciaires ouvertes au niveau de la Justice. La coopération concernera aussi les renseignements ou les services des actes juridiques des ressorts de deux pays.

Abordant le cas de l’assassinat de son prédécesseur tué au Nord-Kivu, Alberto Petrangeli a remercié la ministre d’État de la Justice et garde des Sceaux Rose Mutombo Kiese pour la collaboration judiciaire des autorités congolaises et de la police. Quant à savoir si l’Italie pourra se porter partie civile en cas de procès, Alberto Petrangeli a expliqué que la décision relève du gouvernement italien.

Nos tags

Élection
Ceni
Politique
GUERRE
Agression
Culture
Économie

Le professeur Noël Tiani Mwadiamvita a honoré le DG Junior Mata d’une visite mémorable à son office le mercredi 28 février 2024.


Élection

Kadima joue bien à la comédie. Après le tripatouillage des résultats des élections du 20 décembre, le chef de la CENI veut se donner bonne conscience. Au lieu de condamner d’abord la vaste tricherie opérée à l’interne avec des machines à voter données aux candidats, le bureau Kadima promet des sanctions exemplaires contre certains candidats sénateurs, gouverneurs et vice-gouverneurs de provinces pour des actes de corruption auprès des grands électeurs que sont les députés provinciaux en échange de leurs suffrages. Une pure distraction.

Taux de change

DeviseCDF
1 Dollar Usa2656 CDF
1 Euro2 876,32 CDF
1 Yuan369,08 CDF
1 FCFA4,38 CDF

Appel d'offres

Avis de Vente


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.