Le Direct
Radio

Réguler les réseaux sociaux, une urgence (Me Clément Kisaka)

En République démocratique du Congo, l’utilisation des réseaux sociaux est fort à comparer aux comportements déplorables des usagers de nos tronçons routiers, qui n’ont d’égard ni aux règles du code de la route, ni à celles de l’éthique qui sont, à temps et à contre-temps, par eux, bafouées.

Me Clément K. Kisak, coordonnateur national de l’association sans but lucratif dénommé “ÂMES CONSCIENTES DE LA RDC”, en sigle “ACR asbl”. @Photo Droits tiers

publié le 12 septembre 2022 à 11:41:03

Il suffit d’avoir égard aux menaces et injures proférées à longueur de journée les uns, aux autres. Pour leur part, nos réseaux sociaux, malheureusement, sont devenus des lieux de règlements de compte où les propos diffamatoires trouvent le terrain propice de leur développement au détriment des règles d’éthique, en s’adonnant au jeu des déclarations dénuées de preuve, ni de fondement, au regard du contenu des propos qui y sont diffusés, dans une intention mesquine de nuisance et de provoquer le mépris public ou la clameur publique.

Lire aussi :
Jeunes millionnaires !

Pour n’avoir pas édicté de code de conduite relatif à cet outil dont on ne peut plus se séparer, l’utilisation de ces nouvelles technologies devraient appeler à la sensibilisation sur les règles d’usage du comportement à adopter lorsqu’on fréquente ce monde virtuel, sans différence d’être illetré ou lettré. Il faut un appel à une prise en charge, par une éducation à la base, notamment, dans les familles, mais aussi et surtout dans le écoles, universités, églises, etc.

Il est plus que temps de réguler les comportements des internautes congolais, pour s’épargner de ces comportements anti-sociaux.

Clément K. Kisaka

Coordonnateur national de l’association sans but lucratif dénommé “ÂMES CONSCIENTES DE LA RDC”, en sigle “ACR asbl”

Nos tags

Politique
Ceni
Expo Dubaï
Femme
Élection
GUERRE

Le procès de quatre des accusés de l’attentat jihadiste de la ville balnéaire de Grand-Bassam en 2016, le premier commis en Côte d’Ivoire, qui avait fait 19 morts civils dont des ressortissants européens, s’est ouvert mercredi à Abidjan.


Appel d'offres

Maintenance des splits des sites d’Equity BCDC de l’Est, du Nord et du Centre


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.