Le Direct
Radio

Mines : Antoinette N’samba renforce les capacités juridiques de chefs de divisions de son administration

Le train prendra désormais son élan au niveau de toute l’administration des Mines tant nationale que provinciale, de manière qu’elle soit dotée de cadres et agents suffisamment compétents et capables d’administrer de façon efficiente le Code minier et ses mesures d’application. Il s’agit de permettre au secteur minier de jouer son rôle de fer de lance de l’économie nationale.

Par Athanase Mwenge

Vue des participants à l’atelier de renforcement des capacités sur les textes et règlements juridiques @Photo Droits tiers

publié le 1 septembre 2022 à 17:02:39

Ces propos sont du directeur coordonnateur de la Cellule technique d’appui du Secrétariat général aux Mines, Albert Fundi Mukata à l’ouverture du séminaire de renforcement des capacités, le 31 août 2022, sous la houlette de la ministre des Mines, Antoinette N’samba. Les travaux se déroulent sous le thème “Pouvoir atteindre le même niveau de perception et d’utilisation des outils de travail dans le secteur minier”.

Le secrétaire général aux Mines, Jacques Ramazani Lutuba a indiqué que les chefs des divisions provinciales représentent la structure de base pour les actions du ministère dans l’arrière-pays. Ils ont donc été ciblés pour ce séminaire de renforcement des capacités en vue de les rendre davantage performants dans l’administration des textes légaux et règlementaires. L’objectif étant de permettre aux uns et aux autres d’avoir un même entendement de l’arsenal juridique relatif à leur domaine.

Étalé sur trois jours, ce séminaire, de l’avis de Mme N’samba, “permettra à chacun de chefs des divisions provinciales d’atteindre le niveau optimal requis dans sa gestion technique, à la lumière du nouveau Code minier et de ses mesures d’application”.

Pour la ministre des Mines, la priorité est de garantir l’application efficace à tous les niveaux de la loi n°18/001 du 09 mars 2018 modifiant et complétant la loi n°007/2002 du 11juillet 2002 portant Code minier et le décret no18/024 du 08 juin 2018 modifiant et complétant celui de 2002.

Les chefs des divisions provinciales devraient également s’imprégner du décret no038 du 26 mars 2003 portant Règlement minier”. Il est question de garantir, a fait comprendre Mme N’Samba, l’efficacité par des approches efficientes qui permettent à toutes les ressources humaines de l’administration des Mines, non seulement d’intérioriser leurs compétences respectives, mais aussi de traduire par un travail bien fait, les paramètres de la bonne gouvernance requise en vue de permettre au secteur minier de fournir le meilleur rendement. La relance et la contribution efficiente du secteur minier dans le développement national comptent, en effet, parmi les engagements du chef de l’État, Félix Tshisekedi, vis-à-vis de la Nation.

Mme N’samba se réfère ainsi à son discours sur l’état de la nation de décembre 2021. “La RDC regorge des métaux stratégiques, en l’occurrence le cobalt et le lithium, qui sont indispensables à la transition énergétique. A cet effet, j’ai instruit le gouvernement d’accélérer la création d’une véritable chaîne de valeur dans ce secteur”, dixit Félix Tshisekedi. Hélas, les chefs des divisions provinciales des Mines se heurtent encore à moult difficultés pour matérialiser le vœu ardent du président de la République. Il s’agit notamment de la gestion efficiente du personnel, la gestion de l’exploitation minière artisanale et industrielle, la maximisation des recettes du secteur minier, la mise en application efficace des dispositions du Code minier et ses mesures d’application. Voilà pourquoi la ministre des Mines tient à relever vite ces défis pour permettre à l’administration des Mines de jouer pleinement son rôle.

Nos tags

Politique
Ceni
Expo Dubaï
Femme
Élection
GUERRE

Les responsables du Projet d’équité et de renforcement du système éducatif (PERSE) ont sensibilisé vendredi 25 novembre 2022, les enseignants sur le code de bonne conduite.


Grogne sociale

La société Zing Da Mining se plaint de l’expropriation sa concession. Depuis une semaine, des hommes en uniforme ont investi le site. Ils refusent l’accès aux camions appartenant au propriétaire de la concession. La parcelle querellée se trouve sur la route Mwadingusha, près de 190 km de Lubumbashi sur la route Kolwezi.

Appel d'offres

Maintenance des splits des sites d’Equity BCDC de l’Est, du Nord et du Centre


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.