Le Direct
Radio

Le plan Paluku pour relancer la SOTEXKI adopté par l’exécutif

17,5 millions de dollars américains, tel est le montant budgétisé pour relancer la SOTEXKI. En passe de fermer ses portes, ce fleuron industriel va renaître de ses cendres grâce à l’ingéniosité et à la capacité managériale de Paluku.

Par Patrick Mputu

Julien Paluku, ministre de l’Industrie @Photo Droits tiers

publié le 10 septembre 2022 à 19:36:23

Le Conseil des ministres a adopté vendredi, le projet de relance de la filière textile en RDC en commençant par la SOTEXKI dont la production a chuté (17 millions de mètres de tissus en 1988 à 400.000 en 2021). De 2.500 travailleurs en 1988, la société est passée à 350 en 2022, a indiqué le ministre de l’Industrie sur Twitter.

Paluku a laissé entendre que les ministères du Budget et des Finances vont assurer le décaissement de fonds pour la modernisation de cette entreprise publique de textiles. “Le plan de relance (PDI)/Société textile de Kisangani adopté par gouvernement est de 17,5M USD. La production attendue : 10,8 à 12 millions de mètres de tissus, 50.000 producteurs de cotons encadrés, 300.000 bénéficiaires de Tshopo, Bas-Uele, Haut-Uele, Ituri”, a-t-il indiqué.

La stratégie de relance de la SOTEXKI prévoit la réhabilitation des installations principalement (filature, tissage, finissage, et maintenance). “Les volets formation et rajeunissement du personnel doublé du transfert de technologie sont des piliers majeurs”, rassure-t-il.

La Société textile de Kisangani a été créée juridiquement en 1971. Son inauguration est intervenue le 24 novembre 1974 par feu le président Mobutu Sese Seko. Au début de son fonctionnement, elle employait mille travailleurs avec une capacité de production de 1,5 million de mètres linéaires de tissu.

Malgré des années difficiles qui ont succédé aux pillages et à l’invasion du marché par les Chinois, Sotexki est encore dans la place aujourd’hui et tente de maintenir le cap. C’est d’ailleurs la dernière manufacture congolaise qui produit encore des pagnes imprimés, notamment grâce à des commandes privées (motif imprimable sur demande). Le tout à partir du coton local produit dans le Bas-Uélé et en Ituri, où 35.000 paysans dépendent encore de Sotexki.

Nos tags

Politique
Ceni
Expo Dubaï
Femme
Élection
GUERRE

L’insécurité alimentaire et nutritionnelle faire parmi les fléaux qui gangrènent la République démocratique du Congo depuis des années. Plusieurs provinces touchées par les conflits armés et intercommunautaires sont les plus frappées. Voilà pourquoi, le Réseau de l’alliance parlementaire pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle en République démocratique du Congo (RAPSAN/RDC) a résolu d’impliquer les députés nationaux et les sénateurs dans ce combat contre la faim.


GUERRE

Après cinq jours de trêve, des combats à l’arme lourde ont repris jeudi dans l’est de la République démocratique du Congo entre le M23 et l’armée congolaise, qui a accusé ces rebelles d’avoir massacré mardi au moins 50 civils.

Appel d'offres

Maintenance des splits des sites d’Equity BCDC de l’Est, du Nord et du Centre


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.