Le Direct
Radio

Halte à l’intox, l’Etat congolais n’a jamais déboursé 18 millions $ pour la modernisation de la RTNC (Mise au point)

Des officines s’activent à noircir Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo. Ils pensent affaiblir le gouvernement conduit par Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge, en s’attaquant aux ministres dont les performances sont même vantées à l’international.

Par Alexis Emba

Le ministre de la Communication et médias, Patrick Muyaya victime de la diabolisation pour sa détermination à moderniser la radio et la télévision publique @Photo Droits tiers

publié le 23 septembre 2022 à 19:46:38

Leur récente médisance touche Patrick Muyaya, l’un des Warriors qui brille par ses actions depuis son avènement au ministère de la Communication et médias. Depuis quelques jours, le porte-parole du gouvernement fait l’objet d’une campagne de sape, avec à la clé une publication mensongère, devenue virale sur les réseaux sociaux qui parle de manière imaginaire de “18 millions de dollars détournés à la Radiotélévision nationale congolaise (RTNC), exigeant au passage des poursuites judiciaires”. Une monstruosité que seuls les esprits tordus peuvent consommer.

Ce pamphlet accuse donc à tort, sans éléments de preuves, le cabinet Muyaya d’avoir détourné 18 millions USD destinés à la modernisation du site de la RTNC et au renouvellement de son outil de travail pour sa modernisation. Les mêmes colporteurs assurent dans leur mégalomanie que ces fonds se retrouveraient entre les mains des fournisseurs sans appels d’offres. Pire, ils prétendent sans vérifier que la DGCMP n’a pas donné son Avis de non objection (ANO) et que le ministre de la Communication et médias aurait donné à son Dircab 7 millions de dollars en cash. Par la même occasion, ils ajoutent que Muyaya aurait soutiré les 11 millions des dollars restant. Un montage grossier.

Face à ces fabulations, le ministère de la Communication et médias a apporté l’éclairage sur ce dossier pour tordre le cou, une fois pour toute, à cette folle rumeur. Dans une mise au point faite jeudi 22 septembre 2022, le cabinet du ministre Muyaya a, de manière précise, martelé, qu’il n’a jamais été question d’un contrat de 18 millions de dollars entre la RTNC et un quelconque partenaire. En conséquence, l’Etat congolais n’a jamais déboursé, alors jamais une somme de 18 millions de dollars pour la modernisation de la RTNC.

Par ailleurs, le ministère de la Communication et médias précise que le projet de modernisation de la RTNC est sujette à un contrat, N° 15/06/022 intitulé “collecte de la redevance des appareils récepteurs d’émissions audiovisuelles, acquisitions du matériel et réhabilitation de certaines infrastructures de la RTNC”.

Ce contrat a suivi toutes les étapes, notamment : l’avis du conseil d’administration de la RTNC en 2021, celui d’entamer la procédure légale et règlementaire en matière de passation des marchés publics, l’obtention de deux documents à la DGCMP à savoir : l’Autorisation spéciale N° 1055/DGCMP/DG/DCP/D4/KL/2022 du 8 juin 2022 ainsi que l’Avis de Non Objection N° 1056/DGCMP/DG/DCP/D4/BNJ/2022 du 10 juin 2022. Et en plus pour couronner le tout, il y a eu aussi l’approbation N° CAB/PM/CTS/EPM/RTB/2022/1741 du 4 août 2022 du Premier ministre, chef du gouvernement, Sama Lukonde.

Cependant, il est important de rappeler que dans le contrat ci-haut cité, les partenaires préfinancent sur fonds propres le projet, et se feront rembourser le coût d’investissement à travers l’optimisation de la collecte de la redevance de la RTNC. Il est donc clair qu’après cette mise au point, les derniers écervelés comprendront qu’aucun fonds n’a été détourné.

Nos tags

Politique
Ceni
Expo Dubaï
Femme
Élection
GUERRE

La Casamance s’est recueillie lundi à la mémoire des près de 1.900 passagers du Sénégal et de multiples nationalités morts 20 ans plus tôt jour pour jour dans le naufrage du Joola, un des pires désastres maritimes civils de l’histoire.


Économie

Des avancées significatives sont observées dans la mise en œuvre du Plan directeur d’industrialisation dans le domaine de l’agro-alimentaire congolais. Les actions que mène Julien Paluku, attirent les investisseurs de divers secteurs. Cas de la société Eggs For Congo spécialisée dans la production des volailles et des oeufs.

Appel d'offres

Banque centrale du Congo : Avis d’appel d’offres national


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.