Le Direct
Radio

Guerre de 6 jours : un geste trompe-l’oeil de l’Ouganda

L’Ouganda serait-il tenté d’éloigner l’attention des Congolais vis-à-vis des graves crimes qu’il reproduit toutes les années sur les citoyens congolais ? Guerre de 6 jours, occupation du territoire, exploitation illégale des richesses, tueries à grande échelle et dernièrement, l’expédition punitive des réfugiés congolais de son territoire.

Par Landry Amisi

Le président de l’Ouganda Yoweri Kaguta Museveni dont son armée est accusée de troubler la paix en Ituri et au Nord-Kivu malgré les accords militaires conclus avec la RDC. @ Photo Droits tiers

publié le 12 septembre 2022 à 03:00:00

L’annonce du gouvernement de Kinshasa n’a sérieusement rien changé à la colère qui gagne les Congolais face aux manœuvres criminelles de l’Ouganda, en alliance avec le Rwanda. D’après le compte-rendu de la soixante-huitième réunion du Conseil des ministres conduit sous la direction de Félix Tshisekedi, la garde des Sceaux a fait le point sur l’exécution de l’arrêt de la Cour internationale de la Justice (CIJ) dans l’affaire des activités armées de l’Ouganda en République démocratique du Congo. “Elle a rappelé qu’aux termes de cet arrêt, le montant intégral dû à notre pays doit être acquitté par l’Ouganda en cinq versements annuels de 65 millions de dollars américains, dont le premier est intervenu le 1er septembre 2022”, a rapporté Patrick Muyaya Katembwe, le ministre de la Communication et médias. Ces fonds sont logés dans un compte transitoire du ministère de la Justice et garde des Sceaux dans une banque locale, lequel compte ne pourra être actionné qu’après l’opérationnalisation effective du Fonds spécial de réparation de l’indemnisation aux victimes des activités illicites de l’Ouganda en République démocratique du Congo ou à leurs ayants droits (FRIVAO) et le transfert de signature à ses organes attitrés pour l’engager en tant qu’Établissement public, a ajouté le porte-parole du gouvernement.

RDC-Ouganda, deux pays amis et ennemis à la fois

Après avoir été dénoncé par feu président Laurent-Désiré Kabila pour ses convoitises exagérées sur les richesses congolaises, Yoweri Kaguta Museveni n’a cessé de s’enfoncer dans le territoire congolais. Lui, ses frères et ses proches ont choisi depuis des décennies, de s’accaparer des exploitations minières et d’autres richesses congolaises à cause de la porosité des frontières de la République démocratique du Congo.

Ainsi, comme le Rwanda qui organise et finance des groupes armés déstabilisateurs de la RDC, l’Ouganda s’adonne à cœur joie à l’orchestration des troubles afin de fragiliser la RDC et continuer de profiter de sa situation de non-État”, explique un acteur majeur de la société civile du Nord-Kivu

Avec l’avènement du président Félix Tshisekedi au pouvoir à Kinshasa, Kampala a donné l’impression de vouloir contribuer aux efforts de stabilisation avant de se retourner contre Kinshasa. “Ainsi, l’Ouganda a pris l’option de sacrifier tous ses accords conclus avec Kinshasa pour privilégier leur entreprise de guerre avec Kigali”, a-t-il déploré. Pendant ce temps, le même pays a signé en billatérale un accord de mutualisation des forces avec la République démocratique du Congo dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri. Une opération dont les résultats restent non convaincants sur le terrain. Car la population accuse au quotidien des affres et des exécutions sommaires de la part des groupes armés. “Si l’Ouganda finance les mêmes groupes armés tueurs du peuple comme à ses habitudes, il ne peut être considéré comme une nation amie“. Ainsi, devrait-on reconsidérer la plainte congolaise à la Cour internationale de justice (CIJ) pour que l’Ouganda paie l’équivalent réel des indemnités dûes à la République démocratique du Congo.

Nos tags

Politique
Ceni
Expo Dubaï
Femme
Élection
GUERRE

Les responsables du Projet d’équité et de renforcement du système éducatif (PERSE) ont sensibilisé vendredi 25 novembre 2022, les enseignants sur le code de bonne conduite.


Ceni

Les organisations, membres du cadre de concertation de la société civile du Haut-Katanga, dénoncent “la politisation à outrance de la cartographie opérationnelle des centres d’inscription pour les opérations d’identification et d’enrôlement des électeurs mise en place par la Commission électorale nationale indépendante” (CENI).

Appel d'offres

Maintenance des splits des sites d’Equity BCDC de l’Est, du Nord et du Centre


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.