Le Direct
Radio

Feuilleton Vidiye : l’ACAJ veut des enquêtes crédibles et exhaustives

Réagissant aux graves révélations d’un journal suisse et prenant acte de la démission du conseiller spécial en matière stratégique du président Félix Tshisekedi, l’ACAJ invite le procureur général près la Cour de cassation à des enquêtes exhaustives.

Par Jeanric Umande

Vidiye Tshimanga, le conseiller stratégique démissionnaire de Félix Tshisekedi éclaboussé par un scandale de retrocommissions @Photo Droits tiers

publié le 17 septembre 2022 à 12:37:13

L’affaire Vidiye Tshimanga ne fait que susciter consternation et révolte au sein de l’opinion publique congolaise. A la suite de la démission de Vidiye Tshimanga, l’ex-conseiller spécial du président de la République, l’Association congolaise pour l’accèsà la justice (ACAJ) tire des pertinentes leçons de droit. Pour l’ACAJ, M. Vidiye Tshimanga est à féliciter parce qu’il est parmi les rares politiciens en poste qui décident de se retirer à la suite d’un scandale politico-financier porté à la connaissance du public. Par ce fait, il administre la preuve qu’il est un homme d’état et républicain respectueux de la personne du chef de l’Etat qu’il est appelé à servir, même en dehors des institutions. “C’est un exemple pour démontrer à la classe politique qu’il existe une vie décente et apaisée en dehors des fonctions politiques. Il ne faudrait pas faire croire à l’opinion que sans la politique, il n’y a point de vie”, commente le communiqué matinal de l’ACAJ ce samedi 17 septembre.

Des propos graves qui portent atteinte à l’honneur du chef de l’État

L’ACAJ soutient que les enregistrements entendus et visualisés par la plupart des congolais actifs sur les réseaux sociaux notamment portent un caractère grave et attentatoire à la crédibilité de la personne même du chef de l’État. “Sous réserve du contenu entier de l’enregistrement rendu public, lequel aurait été saucissonné et sorti de son contexte, selon M. Vidiye, les propos tenus sont graves en ce qu’ils portent atteinte à l’honneur et la crédibilité de l’institution président de la République”, soulève ainsi l’organisation de défense des droits de l’homme. Le constat qui se dégage de ce faisceau d’indices est que, loin d’être un fait anodin, écrit l’ACAJ, tant les propos imputés à M. Vidiye sont susceptibles de revêtir le caractère pénal. “La lutte contre la corruption, le trafic d’influence, le détournement et le blanchiment des capitaux, constitue le baromètre à travers lequel l’action des gouvernants est jaugée”, a déclaré Me Georges Kapiamba, président de l’ACAJ. “Il importe dès lors d’outiller conséquemment les structures y dédiées en ressources humaines, matérielles et surtout financières pour les soustraire à des éventuelles tentations”, a-t-il conclu.

Appel à la saisine du PGR

Au regard des révélations lourdes de condamnation véhiculées par les échanges insoutenables contenus dans les enregistrements dont question, l’ACAJ recommande “au procureur général près la Cour de cassation, d’ordonner une enquête judiciaire crédible et exhaustive sur lesdits faits”. Exhortation également à l’autorité administrative de la présidence de la République de renforcer la vigilance et l’observance de l’éthique professionnelle dans le chef du personnel de la première institution de la République. “Au directeur de cabinet du président de la République, de mettre en place une politique de tolérance zéro en vue d’éliminer toutes les brebis galeuses qui seraient encore tapies dans les couloirs de la présidence de la République et useraient de leur position pour exercer pression et/ou trafic d’influence pour satisfaire leurs intérêts égoïstes”, recommande l’ACAJ.

Nos tags

Politique
Ceni
Expo Dubaï
Femme
Élection
GUERRE

La Casamance s’est recueillie lundi à la mémoire des près de 1.900 passagers du Sénégal et de multiples nationalités morts 20 ans plus tôt jour pour jour dans le naufrage du Joola, un des pires désastres maritimes civils de l’histoire.


Grogne sociale

“Choqué”, le mot dénote du ton ferme utilisé par Denis Mukwege après la violente répression de la manifestation des médecins du SYNAMED en grève sèche depuis deux mois.

Appel d'offres

Banque centrale du Congo : Avis d’appel d’offres national


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.