Le Direct
Radio

Des véhicules squattent toujours les stations-service

La rareté de carburant dans la ville province de Kinshasa offre une scène assez inhabituelle. Des véhicules jonchent les grandes artères de Kinshasa à proximité des stations-service dans l’attente d’être servis en carburant.

Par Alexis Emba

Des véhicules jonchés sur les artères de Kinshasa avec des chauffeurs qui passent nuit dans les stations-service @Photo Droits tiers

publié le 10 septembre 2022 à 07:01:57

Dans la plupart des stations-service, le gasoil ne pose pas problème, si ce n’est que l’essence qui se raréfie davantage. Les automobilistes passent la nuit pour être servis en premier. Le ministre des Hydrocarbures a annoncé vendredi à la population la fin du plan de contingentement. Ainsi, il a appelé les deux sociétés pétrolières chargées de la logistique à savoir SEP Congo et Lerescom de reprendre comme d’habitude le ravitaillement des stations-service en essence soit 1300 mètres cubes le jour à Kinshasa. Depuis l’annonce du ministre, la situation n’a pas changé. Des longues files sont toujours observées. Les automobilistes se demandent quand la décision de Budimbu sera appliquée. Rien n’a changé. La vente est compliquée. Les stations-service, pour la plupart, ferment à la mi-journée.

Un tanker avec à son bord 25000 tonnes métriques arrive dimanche à Muanda. Quotidiennement, Kinshasa consomme 1100 m3 de carburant mais bien avant la levée de cette mesure de réduction, c’est à peine 600m3 par jour qui étaient distribués. Pour que tout le monde soit servi, le ministre des Hydrocarbures avait demandé aux stations-service de plafonner les quantités vendues par véhicule.

Nos tags

Politique
Ceni
Expo Dubaï
Femme
Élection
GUERRE

La Casamance s’est recueillie lundi à la mémoire des près de 1.900 passagers du Sénégal et de multiples nationalités morts 20 ans plus tôt jour pour jour dans le naufrage du Joola, un des pires désastres maritimes civils de l’histoire.


Politique

C’est officiel . Le procureur de la Cour pénale internationale (CPI) a été officiellement saisi par une plainte de la Dynamique progressiste révolutionnaire contre le président de la République du Rwanda, Paul Kagame. Le regroupement politique accuse le chef de l’État rwandais de crimes de guerre, crimes contre l’humanité et crimes d’agression commis dans la partie Est de la République démocratique du Congo (RDC).

Appel d'offres

Banque centrale du Congo : Avis d’appel d’offres national


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.