Le Direct
Radio

Bunagana : Mukwege dénonce l’inaction du pouvoir

En faisant fi du grand oral du président Tshisekedi à l’ONU, Denis Mukwege a placé le curseur sur l’occupation de Bunagana et les conflits communautaires à Kwamouth.

Par Patrick Mputu

Dr Denis Mukwege, Prix Nobel de la maix et médecin directeur de l’hôpital de Panzi @Photo Droits tiers

publié le 21 septembre 2022 à 14:32:21

Pendant que toute l’attention est encore focalisée sur le grand oral du chef de l’État à New-York (la classe politique et la société civile commentant le contenu de l’allocution), le Prix Nobel de la paix réoriente sa communication en épinglant d’abord l’inaction du régime Tshisekedi 3 mois après la prise de Bunagana par le M23 dans le Nord-Kivu.

De plus, celui-ci que l’élite congolaise veut présidentialiser dit déplorer à l’occasion de la journée dédiée à la paix, l’indifférence de la communauté internationale, de manière modérée. L’équilibrisme oblige.

100 (cents) jours que Bunagana est occupée par les M23 soutenu par Kigali. En cette Journée de la Paix, nous déplorons l’inaction du gouvernement congolais et l’indifférence de la communauté internationale face à cette énième agression. Œuvrons ensemble pour le respect du droit international et pour l’instauration de la paix en République démocratique du Congo (RDC), s’est-il manifesté, mercredi 21 septembre sur Twitter.

Ensuite, le médecin directeur de l’hôpital Panzi (Bukavu) dit espérer à un rétablissement rapide de la paix entre les communautés Yaka et Teke. “Nous espérons le rétablissement de la paix dans la localité de Kwamouth, dans l’ouest de la RDC. Nos pensées sont également dirigées vers les familles des défunts. La paix, l’harmonie et l’unité au Congo sont possibles!”, a-t-il conclu.

Bunagana, Kwamouth, quid ?

Bunagana est toujours aux mains du M23 depuis trois mois, aucune issue est en vue. La solution militaire piétine et l’option diplomatique n’avance pas. La situation a empoisonné les relations entre Kinshasa et Kigali. Le président rwandais, Paul Kagame est accusé de soutenir ce mouvement terroriste.

Début Juillet, une feuille de route censée conduire à la désescalade a été signée par les autorités congolaises et rwandaises à Luanda, en Angola, mais elle n’a toujours pas permis un cessez-le-feu sur le terrain. D’un ton ferme, le président RdCongolais a accusé ouvertement Kigali, dans son discours à la 77ème Assemblée générale des Nations unies, des crimes de guerre et crimes contre l’humanité.

S’agissant du territoire de Kwamouth (province de Maï-Ndombe), la situation reste toujours préoccupante à cause des affrontements intercommunautaires opposant Yaka et Teke. Le week-end dernier à Kinshasa, les chefs coutumiers se sont pourtant engagés à faire revenir la paix dans cette contrée. Des personnes soupçonnées d’être des vrais assaillants ont été arrêtées.

Nos tags

Politique
Ceni
Expo Dubaï
Femme
Élection
GUERRE

La Casamance s’est recueillie lundi à la mémoire des près de 1.900 passagers du Sénégal et de multiples nationalités morts 20 ans plus tôt jour pour jour dans le naufrage du Joola, un des pires désastres maritimes civils de l’histoire.


Justice

Tollé général après la liberté provisoire accordée à Vidiye Tshimanga, le “monsieur stratégie” du président Félix Tshisekedi poursuivi pour tentative de corruption et trafic d’influence.

Appel d'offres

Banque centrale du Congo : Avis d’appel d’offres national


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.