Le Direct
Radio

Adou Elenga

publié le 13 septembre 2022 à 06:57:00

Adou Elenga était un chanteurauteur-compositeur-interprète et guitariste congolais né en 1926 à Watsa et décédé le 4 août 1981 à Kinshasa. Signé chez Éditions Ngoma depuis 1950, au cours de sa carrière musicale, il a composé plusieurs tubes dont Mokili ekobaluka, qui est son plus connu. La chanson est considérée par plusieurs Congolais comme une prophétie[non neutre] de leur indépendance. D’autres parmi ses tubes sont Maria TcheboPyramideTout le monde samedi soir. Sa musique a été reprise par de nombreux artistes, dont Sam Mangwana et Bopol Mansiamina.

Biographie

Adou Elenga est né à Watsa, Haut-Uélé en 1926. Son père, Mohamed, était originaire de Zanzibar, était guitariste. Sa mère, Amba, était une Congolaise précisément de l’éthnie Tetela.

Adou Elenga a commencé sa carrière musicale en 1939. Avec l’aide de son frère Saidi Mambuleo, en 1947 à l’âge de 21 ans, il apprend à jouer de la guitare. Plus tard, il compose sa première chanson, Kumambele.

En 1950, il rejoint le label des Éditions Ngoma, dirigé par le producteur grec Nicolas Jeronimidis. L’année suivante, il enregistre son premier single Pyramide / Maria Tchebo et plus tard Aminatou / Tout le monde samedi soir.

Son adaptation française de Bobo Waro Fero SatodehTout le monde samedi soir a été reprise par plusieurs artistes dont Ousmane M’Baye et Sheila. Le guitariste congolais Bopol Mansiamina a également repris l’adaptation d’Adou. La chanteuse congolaise Evoloko Jocker a inclus un court texte de la chanson. Plus tard en 1979, Maria Tchebo a été repris par le chanteur Sam Mangwana sous le nom de Maria Tebbo.

Ata ndélé

En 1954, Adou Elenga enregistre plusieurs chansons pour le label Ngoma, dont O Likouleo avec Louis Mousaidi et le Groupe Rythmique Ngoma. La face B du disque vinyle contenait le tube intemporel[non neutre] d’Elenga, Mokili ekobaluka, mieux connu sous le nom Ata ndele. La chanson était un appel à la décolonisation et visait les autorités coloniales belges, qui l’ont censurée et avaient emprisonné Adou Elenga, quelques jours après la parution du titre : « Ata ndele mokili ekobaluka, ata ndele mondele akosukwama » (en lingala : « Tôt ou tard le monde changera, tôt ou tard les Blancs seront expulsés. »)

À ce jour, de nombreux Congolais considèrent la chanson comme une prophétie de l’indépendance du Congo, qui a eu lieu en 1960.

Décès

Adou Elenga s’est éteint le 4 août 1981 au sanatorium de Makala, Kinshasa, des suites d’une tuberculose chronique. Il avait 55 ans.

Discographie partielle

Singles

  • Pyramide / Maria Tchebo
  • Aminatou / Tout Le Monde Samedi Soir
  • Bandeladie Kongo / Eyaye Wantulala
  • Mina Kwenda Kisangani / Yolele Sika Monene
  • Kumambélé / Eyamba
  • O Likouleo / Mokili Ekobaluka

Artiste contribuant

  • Anthologie de la musique zaïroise moderne, tomes 1-2, 1974, Bureau du Président de la République du Zaïre

Wikipédia.

Nos tags

Politique
Ceni
Expo Dubaï
Femme
Élection
GUERRE

L’insécurité alimentaire et nutritionnelle faire parmi les fléaux qui gangrènent la République démocratique du Congo depuis des années. Plusieurs provinces touchées par les conflits armés et intercommunautaires sont les plus frappées. Voilà pourquoi, le Réseau de l’alliance parlementaire pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle en République démocratique du Congo (RAPSAN/RDC) a résolu d’impliquer les députés nationaux et les sénateurs dans ce combat contre la faim.


GUERRE

Après cinq jours de trêve, des combats à l’arme lourde ont repris jeudi dans l’est de la République démocratique du Congo entre le M23 et l’armée congolaise, qui a accusé ces rebelles d’avoir massacré mardi au moins 50 civils.

Appel d'offres

Maintenance des splits des sites d’Equity BCDC de l’Est, du Nord et du Centre


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.