Le Direct
Radio

105 jours, Bunagana aux mains du M23, aucune offensive des FARDC (LUCHA)

Aucune issue en vue, aucune offensive des FARDC. 105 jours après l’occupation de la ville de Bunagana par les rebelles M23, les activistes de la LUCHA dénoncent le silence des institutions de la République.

Les activistes de la Lutte pour le changement (LUCHA) @Photo Droits tiers

publié le 26 septembre 2022 à 14:41:07

Intrigués, les activistes pro-démocratie ont paralysé depuis les premières heures ce lundi, les activités socioéconomiques dans la ville de Goma au Nord-Kivu, appelant à une ville morte avant d’annoncer que le même mouvement va se poursuivre le mardi 27 septembre.

“105 jours que les FARDC ne mènent aucune offensive contre les assaillants pour reprendre Bunagana. Ils ont peut-être sacrifié Bunagana mais pas nous. D’où, la ville morte de ce lundi et mardi à Goma”, ont-ils décrié sur Twitter.

Plusieurs organisations citoyennes exigent le départ de la Mission de l’organisation des Nations unies pour la stabilisation du Congo (MONUSCO) qui n’arrive pas, d’après elles, à remplir pleinement sa mission dans l’Est de la RDC. “Nous exigeons aussi, la levée de l’état de siège, en vigueur dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri depuis mai 202, dans le but de mettre fin à l’activisme des groupes armés”, a rappelé à Ouragan.cd, un jeune activiste.

Pendant ce temps, Kinshasa attend toujours que le Conseil de sécurité de l’ONU mette la pression sur Paul Kagame, le président rwandais. A la tribune des Nations unies à New-York, le président congolais, Félix Tshisekedi avait dénoncé ouvertement l’agression rwandaise. Ensuite, les deux chefs d’État africains se sont rencontrés sous la médiation de leur homologue français, Emmanuel Macron.

Sarah Musumba, stagiaire IFASIC

Nos tags

Politique
Ceni
Expo Dubaï
Femme
Élection
GUERRE

Le procès de quatre des accusés de l’attentat jihadiste de la ville balnéaire de Grand-Bassam en 2016, le premier commis en Côte d’Ivoire, qui avait fait 19 morts civils dont des ressortissants européens, s’est ouvert mercredi à Abidjan.


Économie

Le ministère de l’Economie a revu à la hausse les prix des carburants terrestres. C’est ce qui ressort de l’arrêté n°039 portant fixation des prix des carburants dans la zone ouest, signé le 28 novembre par Nicolas Kazadi, ministre ad intérim.

Appel d'offres

Maintenance des splits des sites d’Equity BCDC de l’Est, du Nord et du Centre


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.