Le Direct
Radio

Les Etats-Unis veulent un “véritable partenariat” avec l’Afrique (Blinken)

Les Etats-Unis veulent un “véritable partenariat” avec l’Afrique, a déclaré lundi le secrétaire d’Etat américain Antony Blinken en visite à Pretoria, tout en se défendant de vouloir “surpasser” l’influence des autres puissances mondiales sur le continent .

publié le 8 août 2022 à 17:03:08

“Ce que nous recherchons avant tout, c’est un véritable partenariat entre les États-Unis et l’Afrique. Nous ne voulons pas d’une relation déséquilibrée ou transactionnelle”, a déclaré M. Blinken lors d’un point-presse aux côtés de son homologue sud-africaine Naledi Pandor.

Arrivé la veille en Afrique du Sud, première étape d’une tournée africaine qui doit le mener ensuite et jusqu’à jeudi à Kinshasa et Kigali, M. Blinken devait développer sa vision stratégique pour le continent dans l’après-midi, lors d’un Discours à l’Université de Pretoria.

Cette visite vise à tenter de rapprocher la diplomatie sud-africaine du camp occidental et contrecarrer l’influence russe sur le continent, ont avancé plusieurs experts. Elle suit peu la tournée en Afrique fin juillet de son homologue russe Sergueï Lavrov, passé par le Congo, l’Ouganda, l’Egypte et l’Ethiopie.

Mais lundi, M. Blinken a affirmé que Washington ne considérait pas la région comme le “dernier terrain de jeu dans une compétition entre grandes puissances”.

“Ce n’est pas intégré ainsi que nous voyons les choses. Ce n’est pas ainsi que nous ferons progresser notre engagement ici”, at-il insisté. “Notre engagement en faveur d’un partenariat renforcé avec l’Afrique ne consiste pas à essayer de surpasser qui que ce soit”.

Nos tags

Politique
Ceni
Expo Dubaï
Femme
Élection
GUERRE

Les responsables du Projet d’équité et de renforcement du système éducatif (PERSE) ont sensibilisé vendredi 25 novembre 2022, les enseignants sur le code de bonne conduite.


Election

Face à un déficit de confiance des acteurs politiques et de larges franges du peuple congolais, la CENI s’essouffle sans aucune visibilité populaire. Aucun plan de financement du processus électoral présenté, une logistique opérationnelle trébuchante et déficitaire et une crise politique qui se cristallise autour d’elle. Le calendrier Kadima est tombé telle une météorite étant donné que personne n’en cerne avec clarté, les garanties de mise en œuvre.

Appel d'offres

Maintenance des splits des sites d’Equity BCDC de l’Est, du Nord et du Centre


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.