Le Direct
Radio

Kasindi : Antonio Guterres “outré” par les pertes en vies humaines

Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres soutient la nécessité d’établir la responsabilité à la suite des événements tragiques survenus à Kasindi.

Par Landry Amisi

Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres exprime son indignation à la suite de la fusillade de Kasindi qui a fait 2 morts parmi les populations civiles. Les casquss bleus tanzaniens revenant du congé ont forcé le passage à la frontière ouvrant au passage le feu. @Photo Droits tiers.

publié le 1 août 2022 à 05:11:01

M.Guterres s’aligne derrière la décision de sa représentante spéciale au Congo de “la mise en détention du personnel militaire mis en cause dans cet incident et l’ouverture immédiate d’une enquête”, indique un communiqué signé par Farhan Haq, son porte-parole adjoint.

M.Guterres se dit “outré de l’incident grave survenu” dimanche 31 juillet à Kasindi (Nord-Kivu), à la frontière entre la RDC et l’Ouganda, durant lequel des militaires de la force de la Monusco, de retour de congé, ont ouvert le feu.

Le patron de l’ONU est à “la fois profondément attristé et consterné de la perte en vies humaines et des blessés graves causé par cet incident”.

Aussitôt la nouvelle annoncée, la cheffe de l’ONU au Congo-Kinshasa, Mme Keita a condamné cette bavure, au cours delaquelle les soldats de la paix ont “ouvert le feu au poste frontalier pour des raisons inexpliquées et forcé le passage”.

Face à ce comportement inqualifiable et irresponsable, les auteurs de la fusillade ont été identifiés et mis aux arrêts en attendant les conclusions de l’enquête qui a d’ores et déjà commencé en collaboration avec les autorités congolaises”, a-t-elle assuré.

Dans une vidéo de l’incident partagée sur les réseaux sociaux, on voit des hommes dont au moins un en tenue de policier et un autre de militaire congolais, s’avancer vers le convoi immobilisé de l’autre côté de la barrière fermée à Kasindi, dans le territoire de Beni, à la frontière avec l’Ouganda. Après un échange verbal, on voit les présumés Casques bleus tirer des coups de feu, avant d’ouvrir la barrière et de franchir le poste.

Le bilan est de deux morts“, a déclaré à l’AFP Joël Kitausa, un responsable de la société civile de Kasindi, qui a fait état de 14 blessés. Plus tôt, Barthélemy Kambale Siva, délégué du gouverneur du Nord-Kivu à Kasindi, avait donné un bilan de huit blessés graves dont deux policiers du poste frontalier. Le gouvernement congolais a condamné cette bavure er exigé l’expulsion de casques bleus auteurs de la fusillade.

Ce grave incident intervient au moment où la tension est montée d’un cran entre la population et les forces de l’ONU qu’elle accuse d’inaction face à la recrudescence de l’insécurité au Nord-Kivu. La Monusco s’est autoflagelée quand Mme Keita a avoué l’impuissance de ses casques bleus à faire face à la puissance de feu à la rébellion pro-rwandaise du M23.

Nos tags

Élection
Ceni
Politique
GUERRE
Agression
Culture
Économie

Le travail manuel communément appelé “salongo” initié par la mairie de Kinshasa dans le cadre de l’opération Kin-bopeto chaque samedi avant-midi afin de lutter contre l’insalubrité dans la capitale, est aujourd’hui réduit à un recouvrement pur et simple d’argent.


Politique

Augustin Kabuya poursuit les consultations des partis et regroupements politiques en vue d’identifier la majorité parlementaire qui conduira à la formation du gouvernement. Mardi, le secrétaire général du parti présidentiel a rencontré le regroupement Alternative chrétienne pour le Congo conduit par son leader, André Lite. La plateforme pèse 12 élus dont 4 nationaux.

Taux de change

DeviseCDF
1 Dollar Usa2657 CDF
1 Euro2 862,83 CDF
1 Yuan369,13 CDF
1 FCFA4,36 CDF

Appel d'offres

Réalisation deux Forages dans la province de Kwango près de la ville de Kenge


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.