Le Direct
Radio

Huawei : “la RDC peut réaliser sa stratégie numérique nationale et devenir à terme l’un des pôles numériques de l’Afrique” (Jerry Chen)

Lors d’une interview accordée récemment à la presse, le directeur général de Huawei RDC a émis le vœu de voir la République démocratique du Congo réaliser sa stratégie numérique nationale et devenir à terme l’un des pôles numériques de l’Afrique.

Jerry Chen, directeur général de Huawei Technologies (RDC) SARL @Photo Droits tiers

publié le 30 août 2022 à 11:26:43

M. Chen, pouvez-vous présenter brièvement à nos lecteurs votre parcours au sein de la société Huawei ?

Bien sûr. Tout d’abord, merci de me permettre de m’exprimer dans votre média. Je suis Jerry Chen, directeur général de Huawei Technologies (RDC) SARL. J’ai rejoint Huawei en 2011, d’abord en tant que chargé de clientèle à Wuhan, en Chine. En 2016, j’ai été nommé directeur du département responsable pour la société China Mobile dans la province de Shaanxi, avant d’être promu en Éthiopie en tant que directeur général de Huawei Technologies Ethiopia PLC. J’occupe mon poste actuel depuis mai 2022. Au quotidien, je suis responsable de la conduite des affaires dans plusieurs pays d’Afrique de l’Est et d’Afrique centrale, dont la République démocratique du Congo, qui est un marché très important pour Huawei.

Vous dites que notre pays est important pour vous. Pouvez-vous revenir à vos racines en RDC ?

Nous sommes présents en RDC depuis plus de 15 ans. Depuis 2006, nous avons établi un partenariat de confiance, de fiabilité et de stabilité avec l’entreprise privée et les autorités congolaises dans le domaine des technologies de l’information et de la communication. Pour preuve, nous sommes l’un des principaux fournisseurs de tous les opérateurs de téléphonie mobile en RDC et nous créons continuellement des emplois locaux et contribuons à l’impôt.

C’est impressionnant, en effet. Que faites-vous au Congo ?

Nous fournissons des solutions technologiques, en termes de télécommunications, au gouvernement pour renforcer l’inclusion numérique de la population et permettre l’émergence d’une véritable économie numérique ici en République démocratique du Congo. Nous pensons que la RDC peut réaliser son Plan National du Numérique 2025 et devenir à terme l’un des pôles numériques de l’Afrique. Pour y parvenir, nous nous engageons dans un investissement à long terme visant à (i) fournir le meilleur service possible aux clients, partenaires et utilisateurs de la RDC et (ii) accompagner la transformation numérique du pays, à travers un soutien technique à ses autorités. Par exemple, M. Hong-Eng KOH, notre chef scientifique mondial de l’industrie des services publics est venu à Kinshasa le mois dernier afin de présenter aux responsables gouvernementaux une vision unifié pour la transformation numérique et pour établir une plate-forme numérique orientée vers la population. De plus, Huawei s’implique constamment dans le soutien du gouvernement congolais dans ses activités numériques nationales comme E-DRC Forum. La devise de Huawei est “présent au Congo, pour le Congo”.

Comment contribuez-vous au progrès des populations, en dehors du domaine des télécommunications ?

Je pense à l’éducation, qui est un élément essentiel de tout progrès sociétal. Merci pour cette question. Vous avez raison, Huawei contribue au développement du pays dans plusieurs domaines : éducation, santé publique, développement de la communauté, etc. Cette action se traduit par des programmes de formation et de sensibilisation pour permettre aux jeunes étudiants de découvrir le monde numérique ou de faire carrière dans le secteur des TIC. Ainsi, Huawei intervient régulièrement auprès des acteurs publics, du monde éducatif et de la société civile. Avec le ministère du Numérique, l’entreprise a participé à un forum sur l’intelligence artificielle appelé Smart City Event en juillet 2022 pour présenter les opportunités de formation de talents offertes aux Congolais. Huawei s’emploie également à sensibiliser les étudiants universitaires à l’innovation, le cas de l’ISIPA (Institut supérieur d’informatique programmation et analyse), dans le cadre de son concours annuel Demo Tech du 20 au 21 juin 2022.En outre, Huawei s’est engagée auprès de la Fondation Denyse Nyakeru Tshisekedi à soutenir les jeunes talents dans l’éducation grâce à son programme Excellentia. Enfin, notre programme éducatif annuel Seeds for the Future a formé plus de 60 jeunes depuis 2016, dont 40 se sont rendus en Chine pour suivre une formation en technologie avancée. Néanmoins, notre contribution ne s’arrête pas à la formation. Huawei RDC a mis en place des projets à long terme pour soutenir le développement numérique du pays.

Pourquoi est-il si important de former les jeunes aux compétences numériques ?

Le manque de compétences numériques en Afrique est un obstacle à son développement, alors que la pandémie Covid-19 a conduit à une accélération de la numérisation des sociétés. Selon la référence Internet World Stats, l’adoption d’Internet en République démocratique du Congo est d’environ 17% en 2022.Le déficit de compétences numériques dans la société, en particulier dans les zones rurales, dilue les opportunités économiques et le développement des entreprises et des services publics dans le pays, car de plus en plus d’emplois exigeront un certain niveau de compétences numériques dans un avenir proche. Depuis le Covid-19, nous avons vu cette tendance s’accélérer. Il est devenu plus clair qu’auparavant que la demande de formation aux compétences numériques en Afrique va exploser au cours de la prochaine décennie, car des emplois qui ne nécessitaient pas de compétences numériques auparavant vont commencer à en avoir besoin. C’est un des engagements sociétaux de Huawei de permettre à la RDC de profiter de cette immense opportunité, dans les meilleures conditions. Nous le ferons, en partenariat avec l’autorité, le secteur privé et la société.

Nos tags

Visite papale
Enrôlement
Élection
Ceni
GUERRE
Agression
Politique

L’inspecteur principal provincial de la division provinciale de l’EPST|Kasaï 1 a été suspendu de ses fonctions pour une durée de trois mois.


Nation

Après son règne très autorisé à Kinshasa d’où il a finalement été expulsé pour son rôle très compromettant, l’ambassadeur Vincent Karega vient d’être désigné pour représenter le Rwanda en Belgique. Un choix d’objectif pour étouffer les oppositions contre Kigali en vogue et recruter des élites congolaises pour la cause du M23, déstabilisateur des institutions démocratiques du Congo-Kinshasa.

Appel d'offres

Maintenance des splits des sites d’Equity BCDC de l’Est, du Nord et du Centre


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.