Le Direct
Radio

Ni glissement, ni élections bâclées en 2023, exige la Dypro (Déclaration)

Tout en se félicitant d’avoir patriotiquement débloqué le processus électoral, la Dypro apprécie à juste titre, l’évolution remarquable des préparatifs des élections. La plateforme politique de l’opposition prévient la CENI contre tout glissement du calendrier électoral.

Par Jeanric Umande

publié le 11 juillet 2022 à 01:11:00

Le strict respect du délai constitutionnel des élections générales de 2023 en République démocratique du Congo s’impose, avertit la Dynamique progressiste révolutionnaire (Dypro). L’organisation rassure cependant la commission électorale nationale indépendante (CENI) de son soutien, tout en demeurant véritablement “vigilante sur la marche du processus électoral”.

Cette vigilance citoyenne recommande de rester attentif vis-à-vis de chaque acte posé par l’administration électorale pour veiller à ce qu’aucun délai de la feuille de route ne soit grignoté et que toutes les conditions soient réunies pour la tenue des élections réellement crédibles.

La CENI doit tenir parole

“La Dypro invite la CENI à respecter sa parole en organisant des élections de qualité dans le délai constitutionnel”, révèle la déclaration rendue publique dimanche après-midi à Kinshasa/Maluku. La Dypro invite ainsi le gouvernement congolais à “s’acquitter résolument de ses engagements vis-à-vis de la CENI, en débloquant les financements nécessaires pour permettre l’organisation de tous les scrutins dans le délai prévu et éviter tout glissement électoral”.

Candidater à tous les scrutins

La Dypro a levé l’option de sa participation aux élections, à tous les niveaux, indique Constant Mutamba, le coordonnateur de la plateforme. “La Dypro alignera des candidats aux législatives nationales, provinciales, aux sénatoriales, et aux locales programmées en 2023”, ajoute Mutamba.

En ce qui concerne l’élection présidentielle, la Dypro décide d’étendre ses consultations à tous ses militants à la base, dans toutes les provinces, pour lever consensuellement une dernière option décisive et définitive.

Nos tags

Visite papale
Enrôlement
Élection
Ceni
GUERRE
Agression
Politique

Au pied du volcan Nyiragongo, à une dizaine de kilomètres de Goma au Nord-Kivu, les travaux d’aménagement du site où devait se tenir la messe papale s’étaient arrêtés depuis fin juin. Du chantier ouvert il y a 7 mois, il ne reste que la charpente de la tribune et quelques traçages de la vaste étendue qui était déjà compartimentée en zones.


Appel d'offres

Maintenance des splits des sites d’Equity BCDC de l’Est, du Nord et du Centre


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.